Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sunibrain lève 1,3 million d'euros pour ajouter de l'intelligence au photovoltaïque

Spécialisée dans l'amélioration du rendement des panneaux photovoltaïques, Sunibrain vient de lever 1,3 million d'euros pour développer sa force commerciale et accélérer son programme de R&D. Elle veut mettre plus d'intelligence dans ses systèmes de refroidissement des panneaux photovoltaïques et cherche à se positionner comme un spécialiste de l'énergie digitale.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sunibrain lève 1,3 million d'euros pour ajouter de l'intelligence au photovoltaique
Sunibrain a développé un système d'arrosage automatique des panneaux photovoltaïque pour améliorer le rendement des centrales © Sunibrain

L'ambition de la startup Sunibrain est claire. "Nous avons déjà fait évoluer notre produit pour en faire un objet communicant. Nous souhaitons maintenant développer des capacités prédictives en reliant tous nos calculateurs dans le cloud et nous positionner comme un acteur majeur de l'énergie", avance d'emblée Nicolas Cristi, président et co-fondateur de Sunibrain.

 

Créée en 2011, la startup toulousaine a mis au point un système automatique et autonome de nettoyage des panneaux photovoltaïques par arrosage, qui permet de réguler la température d'une installation et d'en améliorer le rendement. Ce système associe un calculateur, une unité de stockage de l'eau de pluie et un circuit de refroidissement par aspersion. Connecté à internet, le calculateur permet en outre d'aller chercher des informations météo pour une meilleure gestion de l’eau.

 

Après quatre ans de R&D, la société a démarré depuis un peu plus d'un an, la commercialisation de son système. Des premiers clients, principalement dans le milieu agricole, ont été séduits. La société a à son actif l'équipement d'une douzaine de toitures pour une surface totale de 14 000 m2. Ce qui lui permet d'afficher concrètement une amélioration des rendements de l'ordre de 6 à 8%. L'objectif est maintenant d'aller plus loin.

 

Une implantation à Francfort

Sunibrain vient d'annoncer une levée de fonds de 1,3 million d'euros. Le tour de table associe de nouveaux investisseurs privés, dont la plateforme collaborative de capital risque toulousaine Wiseed, qui lui a permis dès la fin de l'année 2015 de réunir 225 000 euros et le fonds Galia Gestion qui vient de s'engager pour 500 000 euros. La société a aussi obtenu un prêt d'amorçage de BPIFrance et une subvention de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, dans le cadre d'un appel à projets EcoInnov. Ces fonds vont lui permettre de développer son réseau commercial et de se lancer à l'international. "Nous allons pouvoir nous attaquer à des marchés beaucoup plus importants et cibler des centrales de plus de 10 000 m2, que ce soit en toiture agricole, industrielle ou tertiaire", précise Nicolas Cristi. En parallèle, la startup prépare l'ouverture d'une agence à Francfort pour juin 2016, afin de prospecter plus efficacement le marché allemand.

 

Un programme de R&D avec l'Irit

Cette levée de fonds doit également permettre d'accélérer le nouveau programme de R&D. Sunibrain vient de se rapprocher de l'Irit (Institut de Recherche Informatique de Toulouse) pour mettre de l'intelligence artificielle dans ses systèmes, avec un projet baptisé Suniagri. "Notre technologie permet déjà à nos calculateurs de faire des requêtes sur internet, notamment pour de l'info Météo. Nous voulons multiplier ce type de requêtes en direction de toutes les informations susceptibles d'avoir un impact sur les rendements des panneaux photovoltaïques, que ce soit le trafic routier pour les centrales proches de voies très fréquentées ou les cartes de pollens, explique Nicolas Cristi. Tous les calculateurs seront interconnectés et les algorithmes actuellement utilisés seront remplacés par de l'intelligence artificielle pour faire de chaque système un agent auto-apprenant."

 

de l'IA pour améliorer les rendements

L'objectif est à la fois d'améliorer les rendements grâce à des capacités prédictives renforcées et à une mutualisation des données, mais aussi d'ouvrir de nouvelles perspectives de développement à la société, qui compte ainsi se positionner comme un nouvel acteur majeur de l'énergie, en tant que spécialiste de l'énergie digitale. La démarche de Sunibrain intéresse déjà d'autres filières de l'énergie, dont des gestionnaires de centrales hydroélectriques.

 

Actuellement hébergée à la pépinière d'entreprises de Toulouse Métropole à Colomiers, Sunibrain a porté son effectif de 2 à 9 salariés depuis le début de l'année et compte encore créer une vingtaine d'emploie supplémentaires dans les trois ans. La société, qui a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 360 000 euros, compte réaliser plus d'un million d'euros en 2016 et table sur 17 millions d'euros pour 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale