Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sur les routes suédoises, les produits Coca-Cola bientôt transportés par des pods de livraison autonome

La start-up suédoise Einride a séduit Coca-Cola European Partners, la société d'embouteillage des produits Coca-Cola en Europe. Une usine suédoise va tester les pods autonomes d'Einride dans les années à venir sur des routes ouvertes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sur les routes suédoises, les produits Coca-Cola bientôt transportés par des pods de livraison autonome
Sur les routes suédoises, les produits Coca-Cola bientôt transportés par des pods de livraison autonome © Einride

Einride, une start-up suédoise qui conçoit et fabrique des pods de transport autonomes et électriques, a annoncé vendredi 6 décembre 2019 avoir conclu un partenariat avec Coca-Cola. Plus précisément, le partenariat a été passé avec Coca-Cola European Partners, la société d'embouteillage dédiée à la commercialisation, la production et la distribution de produits Coca-Cola en Europe. Les partenaires expliquent vouloir réaliser un pilote dans les années à venir sur les routes suédoises.

 

Un teste dans une usine Michelin en France

Einride souhaite transporter des produits entre l'usine Coca-Cola European Partners située à Jorbro, une localité du comté de Stockholm, et l'entrepôt du revendeur Axfood, situé dans la même localité et qui se charge ensuite de dispatcher les produits entre les revendeurs locaux. Mais pour que ce pilote puisse avoir lieu, Einride doit obtenir une autorisation préalable pour faire circuler ses pods autonomes sur routes ouvertes, précise TechCrunch. Autorisation d'autant plus nécessaire que ses pods n'ont pas de poste de conduite.

 

Einride, qui a levé 25 millions de dollars en Série A en octobre dernier, mène un pilote avec son pod de transport autonome et électrique sur les routes publiques depuis mai, selon TechCrunch. La start-up s'est aussi rapprochée de Michelin qui va tester un de ses pods sur son site de Clermont-Ferrand courant 2020. "Notre ambition est de disrupter l'industrie du transport et notre levée de fonds en série A nous rapproche de ce but, expliquait dans un communiqué Robert Falck, le CEO et cofondateur. Cet apport financier va aussi nous permettre de nous développer aux Etats-Unis, de proposer une feuille de route pour notre technologie et de rapidement répondre à la demande croissante de clients".

 

De nombreuses enseignes expérimentent des véhicules autonomes pour réaliser des livraisons. Amazon développe un petit robot pour réaliser des livraisons du dernier kilomètre, le distributeur Kroger s'est rapproché de Nuro et Walmart du constructeur automobile Ford… A chacun sa stratégie et son véhicule autonome.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media