Swift propose une solution pour utiliser des monnaies numériques à l'échelle internationale

Le réseau financier Swift, qui connecte plus de 11 000 organisations bancaires à travers le monde, a testé une solution pour échanger différentes monnaies numériques de banques centrales (CBDC) entre-elles et avec d'autres systèmes de paiement. Swift ouvre également la voie à l'utilisation de jetons numériques sur le réseau monétaire traditionnel.

Partager
Swift propose une solution pour utiliser des monnaies numériques à l'échelle internationale

Le système de messagerie financière Swift se dit prêt à mettre en place un réseau mondial de monnaies numériques de banques centrales (CBDC). Suite à deux expériences menées sur différentes technologies et devises, Swift assure le 5 octobre 2022 ouvrir la voie à l'utilisation mondiale des CBDC et des jetons numériques (ou "tokens"). Les expérimentations ont montré avec succès que ces actifs peuvent se déplacer de manière transparente sur l'infrastructure financière existante.

SWIFT connecte plus de 11000 organisations bancaires

A la différence d'une cryptomonnaie qui s'échange de pair à pair en dehors d'un système étatique, une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) n'est qu'une représentation virtuelle d'une monnaie fiduciaire gérée par ladite banque centrale. Et les banques centrales sont très nombreuses à expérimenter des CBDC. A l'échelle mondiale, 9 banques centrales sur 10 explorent ce sujet des monnaies numériques. Mais différentes technologies sont utilisées et les cas d'usages restent souvent centrés sur le pays.

Pour parvenir à un vrai déploiement des CBDC un jour, il faut que ces monnaies numériques puissent interagir les unes avec les autres, ainsi qu'avec les monnaies traditionnelles. C'est à ce niveau qu'intervient Swift. La société belge propose une plateforme de messagerie et des standards pour communiquer des messages financiers de façon fiable. Le réseau interbancaire de paiement, utilisé pour réaliser des virements bancaires, connecte plus de 11000 organisations bancaires et 4 milliards de comptes dans 200 pays et territoires. Avec ces expérimentations, Swift assure avoir franchi une étape essentielle en vue de l'intégration des CBDC dans l'écosystème financier international.

Assurer l'interopérabilité des CBDC

En collaboration avec Capgemini, Swift a réalisé des transactions de CBDC à CBDC reposant sur différentes technologies. Swift assure que "les réseaux de blockchain peuvent être interconnectés pour les paiements transfrontaliers via une passerelle unique" et ajoute pouvoir orchestrer toutes les communications inter-réseaux. "Pour les CBDC, notre solution permettra aux banques centrales de connecter simplement et directement leurs propres réseaux à tous les autres systèmes de paiement dans le monde via une passerelle unique, assurant ainsi un flux instantané et fluide des paiements transfrontaliers", résume Tom Zschach, Chief Innovation Officer chez Swift.

14 banques centrales et privées, dont la Banque de France, la Deutsche Bundesbank, HSBC, Intesa Sanpaolo, NatWest, SMBC, Standard Chartered, UBS et Wells Fargo, collaborent désormais dans un environnement de test pour accélérer le déploiement à grande échelle.

L'utilisation possible des tokens

La seconde expérimentation a été menée avec d'autres participants que sont Citi, Clearstream, Northern Trust et SETL. Cette expérimentation concernait la transformation des actifs traditionnels, comme des actions ou des obligations, en jetons numériques qui sont ensuite émis et négociés en temps réel.

Swift assure avoir de nouveau démontré que son infrastructure peut servir d'interconnexion entre plusieurs plateformes de jetons numériques et différents types de paiement en espèces. "Les jetons numériques ont un grand potentiel lorsqu'il s'agit de renforcer la liquidité sur les marchés et d'accroître l'accès aux opportunités d'investissement, et l'infrastructure existante de Swift peut garantir que ces avantages peuvent être réalisés le plus tôt possible, par autant de personnes que possible", glisse Tom Zschach.

L'infrastructure de Swift peut être utilisée pour créer, transférer et racheter des jetons, ainsi que mettre à jour les soldes entre les différents portefeuilles des clients. L'interopérabilité entre les différentes plateformes de jetons est assurée ainsi qu'avec l'infrastructure bancaire existante. Swift assure être prêt pour l'arrivée de ces nouvelles monnaies et de ces nouvelles formes de transaction. Mais encore faut-il que ces technologies soit déployées et utilisées à grande échelle.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS