Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SXSW 2014 : IBM veut aider les entreprises à tirer parti des social data

Au festival SXSW, le géant de l'informatique IBM a fait son show avec une installation expérimentale pour son "social business engagement center". Il permettait de visualiser des données issues des réseaux sociaux en temps réel. Un premier pas pour démonter aux entreprises les nouvelles opportunités qui émergent avec ces nouveaux usages.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

SXSW 2014 : IBM veut aider les entreprises à tirer parti des social data
SXSW 2014 : IBM veut aider les entreprises à tirer parti des social data © Nora Poggi

IBM a testé pour la première fois au SXSW 2014 un "centre d'engagement du business social". Le géant américain se veut pionnier du "social business", cherchant à prouver aux entreprises que les réseaux sociaux peuvent offrir de réelles opportunités, à condition de savoir tirer parti de leurs données.

IBM s'est allié à des start-up spécialisées dans la visualisation des données comme Mutual Mind et Mass Relevance, couplées à la technologie d'analyse sociale d'IBM, Cognos. Le résultat : une expérience visuelle complète d'analyse en temps réel de données issues des réseaux sociaux.

Les "social data", pour quoi faire ?

L'Usine Digitale a rencontré sur place Seth Marquart, manager marketing en social business pour IBM, à l'origine du projet expérimental présenté au SXSW. L'installation comporte plusieurs écrans, comme le montre la vidéo ci-dessous, et chacun offre des opportunités différentes. Parmi les plus innovants : le panneau "Leadeboard" créé par Cognos, qui intègre la technologie de Mutual Mind, et permet de visualiser en temps réel, 3 métriques différentes : le top 10 des auteurs, des mots clés, et des mentions, autour d'une marque ou d'un produit. Il permet "d'identifier les conversations autour de votre marque, et la métrique autour des auteurs permet d'identifier les influenceurs que vous pouvez cibler directement", explique Seth Marquart.

"Voices" créé par IBM en novembre, "un Flipboard interne de l'entreprise", selon Seth Marquart, offre un visuel des conversations d'employés clés au sein de l'entreprise. L'écran "keyword sunburst", créé par un algorithme spécial de Mutual Mind, analyse les sentiments autour d'un mot clé. Le super-ordinateur Watson d'IBM n'y a pas encore été intégré, indique le spécialiste, mais  quand ce sera le cas "le degré d'exactitude [de l'analyse des sentiments] pourra atteindre 99.9%". Enfin, l'écran "heat map" de Mutual Mind utilise l'API de Cognos d'IBM, afin de cartographier en temps réel les conversations autour d'un mot-clé. 

Analyser une personnalité sur Twitter

Le panneau "System U", de loin le plus populaire sur le stand, créé par IBM et dévoilé au public un mois plus tôt, permet d'analyser dans les moindres détails le "ton" et la personnalité d'un compte Twitter (voir photo). Idéal pour décrypter l'image d'une marque.

Utilisé aussi pour "dresser le portrait" d'influenceurs par exemple, System U permet d'identifier les moments clés d'interaction et de publication d'un utilisateur spécifique. Une analyse fine des comportements sur Twitter, et donc un outil puissant de marketing ciblé.

IBM se veut leader du business social

Le stand, conçu comme une simple expérimentation, a connu un succès foudroyant. Les professionnels étaient particulièrement intéressés par un produit global qui intégrerait toutes ces offres en une seule solution commercialisée pour les entreprises. Ce produit n'est pas d'actualité pour l'instant assure Seth Marquart, mais des conversations autour du projet auraient été entamées. L'installation expérimentale au SXSW avait pour but de "changer la perception des entreprises", selon lui, afin de leur faire comprendre que les réseaux sociaux, "ce n'est pas juste Facebook et Twitter, ce sont des outils pour améliorer votre business. C'était un showcase, on a montré notre technologie et celle de certains partenaires pour rendre tout cela sexy". Mission accomplie, maintenant reste à voir si IBM commercialisera un service complet et si les entreprises mordront à l'hameçon.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.