Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Synapse Medicine, spécialiste du bon usage du médicament, lance son application grand public

Synapse Medicine lance l'application Goodmed, qu'il décrit comme "le Yuka du médicament". Après avoir rentré leurs informations personnelles, les utilisateurs peuvent scanner le QR code présent sur les boîtes pour connaître les éventuelles contre-indications.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Synapse Medicine, spécialiste du bon usage du médicament, lance son application grand public
Synapse Medicine, spécialiste du bon usage du médicament, lance son application grand public © Synapse Medicine

La start-up bordelaise Synapse Medicine a lancé le 13 avril son application grand public dédiée au bon usage du médicament. Baptisée "Goodmed", elle se présente comme "le Yuka du médicament" en référence à cette plateforme de notation des produits alimentaires.

L'utilisateur doit renseigner un "profil santé", c'est-à-dire un ensemble de données liées à sa situation actuelle (âge, pathologies, grossesse, allergies, médicaments pris régulièrement…). Il pourra ensuite renseigner chacun de ses médicaments en scannant le QR code présent sur les boîtes pour connaître les éventuelles contre-indications en fonction de ses informations personnelles. 

L'application repose sur une technologie propriétaire de Synpase Medicine, basée sur un système d'apprentissage automatique. Elle offre une vision complète de l'information sur le médicament grâce à l'exploitation de données actualisées en temps réel.

Lutter contre les risques médicamenteux
L'objectif de Goodmed est de lutter contre le mauvais usage des médicaments, qui serait responsable d'au moins 10 000 décès chaque année en France, d'après la jeune pousse. De plus, jusqu'à 180 000 hospitalisations seraient dues à des effets indésirables médicamenteux. Plus généralement, elle répond à "ce besoin urgent de permettre à tous l'accès à une information fiable et utile sur les médicaments", a déclaré Clément Goehrs, CEO et cofondateur de Synapse Medicine.

Goodmed est disponible gratuitement sur le Google Play Store et l'App Store. Elle propose également une offre premium sans engagement à 5,99 euros par mois. Elle permet d'accéder à des fonctionnalités telles que la création de profils familiaux. Elle sera aussi disponible via des partenariats avec des assurances et des mutuelles dans leurs offres prévention santé.

Séduire le grand public
Avec cette nouvelle application, Synapse Medicine élargit son portefeuille de solutions. Fondée en 2017, elle est à l'origine d'un logiciel SaaS d'aide à la prescription médicale dont l'objectif principal est de prévenir les risques iatrogènes, c'est-à-dire l'ensemble des effets néfastes qui peuvent être provoqués par un traitement médical, lors de la prescription, de la délivrance ou de la prise du médicament.

Déjà utilisée par des milliers de professionnels de la santé, la plateforme dispose de nombreuses fonctionnalités : contre-indications, vigilances médicamenteuses, posologie maximale, effets indésirables et interactions médicamenteuses. Elle a récemment reçu la qualification de "logiciel d'aide à la prescription" (LAP), selon le référentiel de la Haute autorité de santé (HAS). Ce label lui permet de se positionner comme une alternative au Vidal Expert et à la Base Claude Bernard (BCB), deux bases de références sur les médicaments.

L'Agence nationale de la sécurité du médicament (ANSM) l'a sélectionné pour développer la plateforme "Medication Shield" qui permet de faciliter la gestion de la déclaration d'effets indésirables des vaccins contre le Covid-19. Grâce à un système d'apprentissage automatique, elle est capable de coder ces signalements selon la classification "MedDRA" (le dictionnaire médical pour les activités réglementées) et de les prioriser par ordre de gravité.

Le ministère de la Santé a également été séduit et a intégré l'assistant virtuel "Galien" dans son service Santé.fr qui a pour objectif de permettre aux personnes d'accéder à une information sur la santé claire, fiable, transparente et accessible.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.