Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

T-Mobile : Iliad renonce à son rêve américain, Deutsche Telekom ne veut plus vendre

Free abdique dans sa conquête de l'ouest. Dans un communiqué, Iliad, sa maison-mère, annonce mettre fin à son projet  de rachat de la filiale de Deutsche Telekom, T-Mobile US. 
mis à jour le 13 octobre 2014 à 22H30
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le rêve américain de Free est fini. L'opérateur français vient d'abdiquer. Dans un communiqué publié lundi soir, le groupe "Ilad annonce mettre fin à son projet d’acquisition de T-Mobile US après des échanges avec Deutsche Telekom et certains représentants du conseil d’administration de T-Mobile US refusant de donner suite à sa nouvelle offre."
 
Le groupe, dirigé par Xavier Niel, rappelle dans ce texte que "Fin juillet 2014, Iliad a confirmé son intérêt pour le marché américain et avoir soumis au conseil d’administration de T-Mobile US une offre indicative d’achat de 56,6% de cette dernière. Cette offre a été rejetée par le conseil d’administration de T-Mobile US, malgré la prime significative proposée. A la suite de ce rejet, Iliad a mis en place un consortium avec deux fonds de private equity de premier plan et de grandes banques internationales permettant d’améliorer significativement les termes de son offre en accroissant le montant en numéraire et en augmentant la part du capital de T-Mobile US acquise de 56,6% à 67%. Cette nouvelle offre, à environ 36 dollars par action (numéraire + quote-part de la création de valeur), se serait inscrite dans le cadre de la politique financière du Groupe Iliad en termes d’endettement et de dilution."
 
Deutsche Telekom a décidé de ne pas donner suite malgré cela. Iliad rappelle qu'il "avait l’ambition d’accélérer la transformation de T-Mobile US avec notamment la réalisation de plus de 2 milliards de dollars d’économies de coûts annuelles. Cette transaction aurait été fortement créatrice de valeur pour les actionnaires d’Iliad et de T-Mobile US."
 
Le projet américain d'Iliad avait surpris les marchés français. Certains analystes se demandant si Xavier Niel n'avait pas les yeux plus gros que le ventre.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale