Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tablettes au collège : Archos mise sur la personnalisation pour séduire les conseils généraux

Le directeur général d'Archos a entamé un tour de France des 100 conseils généraux pour présenter sa nouvelle gamme Education. Le français espère profiter de l'équipement des collégiens en tablettes généralisé en 2016.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tablettes au collège : Archos mise sur la personnalisation pour séduire les conseils généraux
Loïc Poirier, directeur général d'Archos © Archos

50 000 tablettes dans les collèges en 2015, puis un million en 2016, d'abord pour les élèves de 5e : l'annonce de François Hollande aiguise l'appétit des fabricants. Ceux-ci se préparent à répondre aux premiers appels d'offres, qui seront lancés au niveau départemental, et non national, dans les prochaines semaines.

Le français Archos travaille d'arrache-pied pour convaincre les départements que sa solution est la meilleure. Son directeur général Loïc Poirier arpente en ce moment les régions de France pour rencontrer les directions de l'informatique et de l'éducation des 100 conseils généraux – et ce malgré l'incertitude liée aux élections cantonales imminentes. "Les retours sont très positifs, commente-t-il entre deux visites. La tendance qui se dégage, c'est qu'un tiers des départements investit massivement tout de suite ; un tiers lance des expérimentations ; le dernier tiers attend de voir comment ça va se passer ailleurs", résume-t-il.

Marché (presque) mature

Archos n'a pas attendu les annonces de la fin 2014 pour plancher sur le sujet. "C'est quelque chose sur lequel nous travaillons depuis 2013, en lien avec l'Education nationale", explique le directeur général. Le constructeur a d'ailleurs déjà fourni des flottes de tablettes à des établissements au Brésil et aux Etats-Unis, mais aussi en France (pour des étudiants en région Centre et des apprentis en Île-de-France). "Mais désormais, le marché est mature, on sent qu'un mouvement très important se prépare. Et pas seulement en France : l'Angleterre s'apprête aussi à sauter le pas", souligne le dirigeant d'Archos.

Le concepteur français de tablettes (qui intègre aussi à son offre une évolution du Classemate PC d'Intel) dit avoir pris le temps d'analyser les besoins de ce marché spécifique. Plusieurs facteurs clés vont orienter le choix des collectivités, selon la marque française : le prix, la solidité, l'autonomie, les outils de gestion de flotte, les garanties en cas de panne ou de casse. Et surtout la personnalisation, sur laquelle mise Archos pour se démarquer. "Nous sommes un acteur plus petit que nos concurrents, ce qui nous donne un avantage. Chaque département, et chaque établissement, va pouvoir choisir des matériels adaptés à ses besoins : avec ou sans clavier, avec un écran de 9 à 14 pouces, avec Windows, Android ou Chrome comme système d'exploitation. On veut aussi garantir une compatibilité de nos tablettes avec tous types de manuels scolaires, et permettre l'accès à une multitude d'applications grâce à un Kiosque Education." Le fabricant permettra même à chaque collectivité de modifier l'apparence des appareils qu'il achète, pour afficher leur logo par exemple.

Archos, qui mobilise une petite équipe de 8 personnes (amenée à croître) sur sa gamme Education, espère que son origine française pèsera aussi dans la balance face à des concurrents comme Samsung ou Lenovo. Même si officiellement, ce critère ne peut pas apparaître dans un appel d'offres... et que les produits du français sont fabriqués dans les mêmes usines asiatiques que ceux de ses rivaux.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale