Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tango, le poulain d'Alibaba dans la bataille des applis de messagerie

L'application de messagerie mobile Tango – dont l'un des fondateurs, Eric Setton, est français  – vient de lever 280 millions de dollars auprès d'investisseurs, notamment  le géant du e-commerce chinois Alibaba.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tango, le poulain d'Alibaba dans la bataille des applis de messagerie
Tango, le poulain d'Alibaba dans la bataille des applis de messagerie © Tango - Capture vidéo YouTube

Tout acteur du web qui veut conquérir le monde se doit désormais de posséder son application de messagerie mobile. Facebook s'est offert WhatsApp (et son portefeuille de données) pour 19 milliards de dollars, Rakuten s'est payé Viber, tandis que le géant chinois Tencent mise sur WeChat.

C'est au tour d'Alibaba, qui prépare son entrée à la bourse de New-York, d'investir dans un service de messagerie. Le géant chinois a choisi Tango, qui comme ses concurrents propose des appels vidéo gratuits en 3G, 4G et Wi-fi, ainsi qu'une multitude de fonctionnalités sociales (échange de musique en partenariat avec Spotify, achat de jeux vidéo, envoi des photos…). L'application revendique 200 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 100 millions conquis lors des douze derniers mois.

créée par un français

Après cette levée de fonds, Michael Zesser, pilote des investissements étrangers d'Alibaba, siègera au sein du comité de direction de Tango. Le groupe chinois ne compte pas y faire de la figuration.

La start-up, créée en septembre 2009, est basée aux Etats-Unis, mais a été fondée par un français, Eric Setton. Avant Tango, ce polytechnicien avait travaillé chez HP et Dyyno. Il est considéré comme l'un des spécialistes mondiaux de la compression vidéo.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media