Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

TCL se prépare à doubler sa production d’écrans de télévision en 2015

Le fabricant chinois de téléviseurs TCL fait de la maitrise des écrans la clef de voûte de sa stratégie industrielle. Après avoir investi 3 milliards de dollars dans une usine moderne d’écrans LCD, il double la mise avec l’objectif de multiplier par deux sa capacité de production en 2015. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

TCL se prépare à doubler sa production d’écrans de télévision en 2015
TCL se prépare à doubler sa production d’écrans de télévision en 2015 © Capture vidéo Youtube

Télévision, écrans plats : pour TCL, c’est le même combat. Afin de grandir dans l’un, il faut développer l’autre. C’est pourquoi le premier fabricant chinois de téléviseurs travaille à doubler d’ici 2015 son usine d’écrans LCD à Huizhou, dans la région de Shenzhen. L’investissement atteint l’équivalent de 3 milliards de dollars, soit autant que celui consacré à sa création en 2011. Le projet d’extension a été lancé en novembre 2013 et la nouvelle unité devrait entrer en production au troisième trimestre 2015.

La Chine compte aujourd’hui une dizaine de fabricants de télévision d’envergure internationale, dont quatre déjà dans le Top 10 mondial : TCL, Hisense, Skyworth et TPV. Seul TCL fabrique ses propres écrans plats. Le groupe a fait de la maîtrise des écrans la clé de voûte de sa stratégie industrielle. "L’écran représente 60 à 70% de la valeur du téléviseur, explique Yi Hao, le patron de TCL Multimedia, la société en charge de l’activité télévision au sein du groupe TCL. Il est important pour nous de le faire en interne plutôt que de l’acheter à l’extérieur." Cette stratégie d’intégration verticale est appliquée aussi par les deux leaders du marché, Samsung et LG, ainsi que par les japonais Sharp et Panasonic

Du LCD, encore, mais aussi des OLED

La fabrication des écrans LCD de TCL est assurée par CSOT (China Star Optoelectronics Techonology), une filiale créée en 2009 avec le soutien du gouvernement local de Shenzhen et la participation en capital de 15% de Samsung. L’investissement se monte à l’équivalent de 3 milliards de dollars. L’usine a démarré la production de masse en novembre 2011. Elle s’appuie sur des panneaux de verre de génération 8,5 (2,2 x 2,5 m), ce qui en fait l’une des usines d’écrans LCD les plus avancées au monde après celle de génération 10 de Sharp à Sakai au Japon. Elle emploie 5 000 personnes et s’étend sur 300 000 m2, dont environ 100 000 m2 de salle blanche, actuellement la plus grande en Chine. Sa capacité de production atteint 140 000 panneaux par mois, chaque panneau étant ensuite découpé en écrans de 28 à 55 pouces.

Des fournisseurs clés se sont installés à proximité, comme le fournisseur japonais de panneaux de verre Asahi Glass ou le fournisseur allemand de gaz industriels Linde. Une partie de la production est destinée à TCL, une autre à Samsung en Chine et le reste est vendu à d’autres fabricants de téléviseurs. En 2012, CSOT a réussi à supplanter le japonais Sharp dans les écrans LCD en devenant cinquième mondial du secteur derrière les coréens LG et Samsung , et les taïwanais AU Optronics et Innolux. Tout un symbole puisque Sharp est considérée comme la référence dans les écrans LCD.

La prochaine tranche pourra également fabriquer des écrans Oled, dont un prototype de 31 pouces existe aujourd’hui. TCL prévoit de lancer ses premiers téléviseurs à écran Oled en 2015. Le groupe prévoit d’ailleurs d’investir 1,5 milliard de dollars dans une usine d’écrans Oled pour suivre la montée du marché. Mais ni la localisation ni le timing ne sont encore définis.

ambitions élevées

Cette offensive dans les écrans plats illustre la stratégie d’expansion de TCL sur le marché de la télévision. Après avoir gravi la troisième place du podium en 2013, le groupe vise la première place. C’est du moins l’ambition martelé par Yi Hao sans préciser quand il aimerait atteindre cet objectif. En 2013, TCL a livré 17,2 millions de téléviseurs LCD, légèrement en deçà de l’objectif de 18 millions d’unités. Pour 2014, il espère écouler 18,5 millions de pièces. L’extension de la capacité de production d’écrans plats signifie qu’il caresse l’espoir de doubler ses ventes de télévision à près de 37 millions d’unités en 2016, ce qui lui permettrait de ravir la deuxième marche du podium à LG et de se rapprocher de Samsung qui vend chaque année environ 50 millions de téléviseurs.

Ridha Loukil, en Chine

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.