Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Telegrafik lève un million d'euros pour déployer ses solutions de télésurveillance des seniors

Levée de fonds La start-up toulousaine Telegrafik vient de lever un million d’euros pour accompagner le développement commercial de ses solutions de télésurveillance de personnes agées à domicile et en résidences.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Telegrafik lève un million d'euros pour déployer ses solutions de télésurveillance des seniors
Telegrafik lève un million d'euros pour déployer ses solutions de télésurveillance des seniors © Telegrafik

"Nos solutions contribuent à faciliter le maintient des personne âgées à leur domicile grâce à un système de veille à distance, et permettent une meilleure prise en charge au sein des établissements spécialisés", résume Carole Zisa-Garat, présidente et fondatrice de Telegrafik. La start-up toulousaine vient de lever 1 million d'euros pour accélérer son développement. Une opération suivie par ses actionnaires historiques (Citizen Capital, Aviva Impact Investing France et le réseau Badge), mais aussi par de nouveaux investisseurs, dont le fonds Vessoa, Philippe Carle ou encore la plateforme de crowdfunding Lita.co, spécialisée dans le financement de projets à fort impact sociétal.

 

Des solutions connectées pour veiller sur les personnes âgées

Après trois années de R&D, la société toulousaine, créée en fin d'année 2013, a mis sur le marché une première solution, baptisée Otono-me domicile. Des capteurs "discrets", de type capteurs de profondeur (en infrarouge) et capteurs de mouvements, sont installés au domicile des personnes âgées pour assurer une surveillance à distance. L'idée est de s'assurer qu'elles ne sont pas en difficulté. "Les personnes ne sont ni filmées, ni enregistrées, pour préserver leur intimité", insiste Carole Zisa-Garat.

 

Capteurs de mouvements, capteurs de présence au lit, capteurs d'ouverture de portes... Le système permet tout aussi bien de détecter une chute, de surveiller les entrées et sorties de chambres ou de salle-de-bains, que de surveiller le niveau d'activité. En cas de problème, une alerte est automatiquement envoyée à un plateau d'assistance, disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, qui prend contact avec la personne ou avec l'un de ses proches et envoie les secours si besoin.

 

Dans la foulée, la société a décliné ses solutions en direction des résidences seniors et des Ehpad (Etablissement d'hébergement de personnes âgées dépendantes), avec Otono-me Résidences et Otono-me Ehpad. Grâce à des algorithmes de machine learning (basés sur de l'analyse de données), les logiciels de Telegrafik aident aussi le personnel soignant à évaluer la perte d'autonomie des personnes et à anticiper les besoins adaptés d'accompagnement. "Tout l'enjeu est de détecter les signaux faibles le plus en amont possible pour anticiper la perte d'autonomie et prévenir les risques de chutes", précise Carole Zisa-Garat.

 

Equiper 300 établissements d'ici 2 ans

Un peu plus de 4 000 personnes âgées sont actuellement suivies par la plate-forme Telegrafik, à domicile ou en établissements. Près de 25 résidences seniors et Ehpad sont déjà équipés un peu partout en France. De nombreux réseaux, dont LNA Santé, la fondation Partage et Vie, la Mutualité Françaises, mais aussi des résidences indépendantes et des établissements publics sont en phase de tests sur un ou plusieurs sites pilotes. L'ambition de Telegrafik est maintenant de changer d'échelle, avec pour objectif d'équiper au moins 300 établissements dans un délai de 2 ans. La société muscle à cette fin son équipe commerciale. Ses effectifs devraient être portés de 12 à 20 salariés d'ici un an. Telegrafik prévoit de passer le cap des 2 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel d'ici 2022. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media