Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tencent monte au capital d'Ubisoft en investissant 300 millions d'euros

Le géant chinois du jeu vidéo fait passer sa participation dans la holding familiale qui contrôle Ubisoft à 49,9%, renforçant son partenariat stratégique avec l'éditeur français.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tencent monte au capital d'Ubisoft en investissant 300 millions d'euros
Tencent monte au capital d'Ubisoft en investissant 300 millions d'euros © Ubisoft

Le groupe chinois Tencent est tombé d'accord avec Ubisoft pour monter au capital de l'éditeur de jeux vidéo français, indépendant depuis toujours. Il a fait passer le 6 septembre sa participation dans la holding familiale Guillemot Brothers Ltd à 49,9%, dans le cadre d'un investissement de 300 millions d'euros (200 millions d’acquisition de titres et 100 millions d’augmentation de capital), valorisant la société des fondateurs d'Ubisoft plus de 10 milliards d'euros.

Ubisoft ajoute dans un communiqué que Tencent est autorisé à porter de 4,5% à 9,99% sa participation en direct et ses droits de vote dans Ubisoft. Il ne pourra pas aller au-delà pendant huit ans. D'après les calculs de Bloomberg, Tencent détiendra 11,3% d'Ubisoft à l'issue de l'opération, et a la possibilité de monter à 16,8% en exerçant son option.
 

des capitaux pour exploiter le marché chinois et refinancer la dette

"Tencent est un partenaire-actionnaire de référence pour de nombreux leaders, qui ont créé parmi les jeux les plus exceptionnels de l'industrie", déclare le PDG Yves Guillemot. "Cette opération nous conforte dans notre capacité à créer une forte valeur sur les prochaines années".

L'éditeur compte notamment sur ce partenariat stratégique avec Tencent pour "porter sur mobile plusieurs franchises AAA", c'est-à-dire des jeux à gros budget de production et de marketing, et à fort potentiel commercial, et pour lancer sur le marché chinois – le premier marché mondial pour le jeu vidéo - des titres PC. Tencent va pouvoir faire avec Ubisoft ce qu'il a fait avec Activision Blizzard, dont il a porté Call of Duty sur mobile.

La holding des frères Guillemot conserve donc pour l'instant le contrôle d'Ubisoft, dont elle est l'actionnaire de référence. Tencent  acquiert 5% des droits de vote, mais "ne sera pas représentée au conseil d’administration et n’aura aucun droit d’approbation ou de véto opérationnel", précise le communiqué. Les fondateurs se sont arrangés pour que, si Tencent décide de se désengager, ils bénéficient d'un droit de préemption sur les actions du chinois, ce qui les protège d'une opération hostile.

Tencent apporte également un prêt à long terme qui permettra de refinancer la dette de la holding et "d’apporter des ressources financières supplémentaires utilisables pour monter au capital d’Ubisoft".

tencent achète sa croissance à l'étranger

Tencent est entré au capital d'Ubisoft en 2018, lorsqu'Ubisoft cherchait à déjouer l'OPA hostile de Vivendi. L'investissement du groupe chinois valorise les actions Ubisoft à 80 euros par action, soit une prime de 86% par rapport au cours d'Ubisoft le 6 septembre. L'action a dévissé de 45% depuis début 2021, ce qui faisait de l'éditeur français une cible dans le contexte de consolidation rapide du secteur, Ubisoft étant l'un des derniers gros éditeurs indépendants.

Tencent, qui cherche à doper son activité hors de Chine face au ralentissement de la croissance sur son marché domestique, et qui se développe à l'international par croissance externe (Riot Games, Supercell, Sumo Group…), a annoncé la semaine dernière une prise de participation conjointe avec Sony dans FromSoftware, l'éditeur japonais du jeu Elden Ring.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.