Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tencent rejoint la bataille des OS pour objets connectés avec TOS+

Les acteurs chinois veulent contrer l'influence américaine en matière de systèmes d'exploitation. Dernier exemple : Tencent, maison-mère de l'appli de messagerie WeChat et de messagerie instantanée QQ lance une déclinaison de son système TOS pour la technologie à porter et les objets connectés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tencent rejoint la bataille des OS pour objets connectés avec TOS+
Tencent rejoint la bataille des OS pour objets connectés avec TOS+ © Tencent

Les Chinois mènent la fronde face à l'hégémonie du système d'exploitation Android. Tous les géants du pays veulent faire émerger des alternatives capables de faire tourner une grande variété d'objets : des smartphones aux télévisions en passant par les montres et objets connectés.

Retrouvez notre dossier "Les objets connectés en quête d'un OS universel"

 

Baidu planche sur une famille complète d'OS : Yi pour les smartphones, Duwear pour les montres, et même un système d'exploitation pour… vélo connecté. Alibaba n'est pas en reste : son YunOs veut constituer une alternative crédible à iOS et Android. Xiaomi, le nouveau géant du smartphone, travaille aussi sur le sujet avec un OS pour smartphone très proche d'iOS : MIUI.

Utilisation gratuite avec partage des revenus

Nouveau venu dans cette mêlée, Tencent. Il lance un OS en deux versions : TOS et TOS+, ce dernier étant plus spécifiquement dédié au "smart hardware", comme les montres intelligentes, objets connectés et accessoires de la smart home. Tencent reproduira le modèle Android : il permettra aux développeurs et constructeurs d'utiliser gratuitement leur système d'exploitation… à condition de partager leurs revenus avec lui. Selon la presse chinoise, Huawei, ZTE, Lenovo et Qualcomm serait intéressés. Tencent n'a en revanche pas l'intention de se lancer lui-même dans le hardware, contrairement à Google.

TOS+ offrira des fonctionnalités innovantes comme la reconnaissance vocale et un système de paiement mobile. Tencent compte certainement profiter de ce nouveau canal pour diffuser ses applications et services et vendre des publicités sur de nouveaux types d'objets.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media