Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Teratec 2019] Voici quatre innovations pour accélérer sur le calcul à haute performance (HPC)

Les progrès sont fulgurants dans le calcul à haute performance (HPC). Le Forum Teratec, qui s'est déroulé les 11 et 12 juin 2019 à l'Ecole polytechnique, a été l'occasion de repérer de nombreux projets visant à optimiser la gestion de la donnée, à accélérer son traitement et à en réduire les coûts.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Voici quatre innovations pour accélérer sur le calcul à haute performance
[Teratec 2019] Voici quatre innovations pour accélérer sur le calcul à haute performance (HPC)

Le calcul à haute performance (HPC)  était au centre des débats abordés lors du salon Teratec, qui s'est tenu les 11 et 12 juin 2019 à l'Ecole polytechnique. Avec des données en augmentation constante — on parle "d'explosion de la donnée" —, l'enjeu est désormais de bien savoir gérer ce flot d'informations. Pour répondre à cette problématique, Aldwin-Aneo, Atos, Activeeon et Ucit ont présenté leurs projets dans le domaine du HPC.

 

Tester des milliers de molécules

Aldwin-Aneo permet d'accélérer le développement d’un nouveau médicament, particulièrement au moment du docking. Ce processus consiste à tester la compatibilité des molécules en fonction des combinaisons spatiales de celles-ci. L’entreprise serait capable de faire passer la durée d'un docking de 68 ans à une heure seulement grâce à la modélisation 3D, qui permet d'observer en temps réel la dynamique de la molécule, ainsi qu'au cloud computing. Cette méthode permet de réduire significativement le temps d'acquisition des résultats tout en améliorant l'expérience utilisateur.

 

Un chef d'orchestre pour la donnée

Activeeon est une société spécialisée dans la planification de tâches et l'orchestration pour toutes les infrastructures. Elle prend aussi en charge la gestion et l'automatisation d'applications comme de services complexes, multi-VM et multi-clouds. En partenariat avec l’Inria, la société a annoncé en mars 2019 une accélération conséquente de l'analyse métagénomique. En effet la société permet de traiter simultanément un nombre d’échantillons pouvant atteindre et même dépasser plusieurs milliers d’unités en repartissant la donnée entre 1 000 CPU (Central Processing Unit) .

 

Comprendre l'utilisation des clusters

Ucit a pour ambition de démocratiser et de simplifier le calcul à haute performance. A l'occasion du Forum Teratec, la société a dévoilé en avant-première le logiciel Analyze-IT, qui analyse les logs des clusters. Ces données sont relatives à leur utilisation afin de comprendre les usages, les comportements des utilisateurs et faire évoluer les structures en conséquence. Une fois les indicateurs analysés, les équipes accompagnent les clients pour optimiser leur utilisation en identifiant les ressources et capacités nécessaires dans le futur, par exemple pour le passage vers l'hybride HPC et le cloud.

 

Simulation des programmes quantiques

Atos a présenté le programme myQLM, lancé le 16 mai 2019. Ce projet permet de démocratiser la programmation quantique en fournissant un écosystème de simulation. Il serait alors possible de simuler des programmes sur le poste de travail personnel, sans ordinateurs quantiques, permettant ainsi aux professionnels mais aussi aux étudiants de se familiariser avec cette technologie. L'environnement Python permettra d’utiliser les langages AQASM (Atos Quantum Assembler) et pyAQASM pour tester les développements. Atos assure également l'interopérabilité avec d'autres solutions de calcul quantique en fournissant des traducteurs open source de myQLM vers d'autres environnements de programmation quantique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale