Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Teratec diffuse le calcul intensif

Dans le cadre du plan de reconquête industrielle Supercalculateurs, Teratec entend mettre l’accent sur les PME et les ETI en les aidant à s’approprier le calcul et la simulation haute performance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Teratec diffuse le calcul intensif
Le super­calculateur Curie du TGCC, sur le site du CEA à Bruyères-le-Châtel, se tient au service des PME.

Après les grandes entreprises, place aux PME ! "Parmi les objectifs de Supercalculateurs – l’un des 34 plans de la Nouvelle France industrielle, dont la responsabilité a été confiée à Gérard Roucairol, le président de Teratec –, l’accélération de la diversification des usages de la simulation, sa diffusion au sein du tissu industriel et la formation appropriée des ingénieurs sont primordiales. Nous allons donc nous retrouver au cœur de la structuration et de l’animation de la communauté des industriels utilisateurs, notamment des PME et des ETI, qui sont le tissu de l’industrie française", explique Hervé Mouren, le directeur de Teratec. Cette association anime, depuis sa création en 2003, un écosystème autour du calcul haute performance (HPC).

Depuis dix ans, Teratec travaille donc avec les grands industriels utilisateurs et les PME technologiques offrant des solutions matérielles, logicielles ou de services. Bref, les aficionados du HPC. "Le temps est venu de nous adresser également aux PME et aux ETI, les entreprises utilisatrices d’aujourd’hui ou de demain", répète Hervé Mouren. La tâche est ambitieuse, car tous les secteurs économiques sont concernés. Les transports, bien évidemment, mais aussi l’agroalimentaire, la chimie, la médecine, la cosmétique, les matériaux… Teratec entend bien initier ces PME et ETI au HPC, mais aussi les accompagner dans le contexte de leur métier. Comment ? "Nous allons nous appuyer sur les grands utilisateurs, qui ont tout intérêt à ce que leurs partenaires de filière montent en compétences dans ce domaine. Et nous nous tournerons vers les pôles de compétences et les centres techniques industriels liés aux grandes filières, qui souhaitent, eux aussi, faire progresser leurs affiliés. De plus, les multiples implantations de ses entités nous permettront de nous rendre en régions au plus près de ces entreprises."

Cet accompagnement se fera à travers la mise en place de structures de services, pour lesquelles Teratec pourrait alors jouer le rôle de catalyseur d’amorçage, puis de place de marché.

Jean-François Préveraud

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale