Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tesla déploie une nouvelle mise à jour permettant d'enclencher son système Autopilot en ville

Vu ailleurs Tesla déploie progressivement son système de conduite autonome "Full Self-Driving" qui doit permettre aux véhicules Tesla de se rendre du domicile de son propriétaire jusqu'à son bureau de façon autonome. Le constructeur déploie progressivement ce nouveau logiciel, en commençant par les personnes faisant partie de son programme "Early Access".
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tesla déploie une nouvelle mise à jour permettant d'enclencher son système Autopilot en ville
Tesla déploie une nouvelle mise à jour permettant d'enclencher son système Autopilot en ville © Tesla

Elon Musk a annoncé sur Twitter que la version bêta du logiciel de conduite autonome "Full Self-Driving" commençait à être déployée auprès de certains clients. Une nouvelle version qui permet d'enclencher les fonctionnalités du système avancé d'aide à la conduite Autopilot dans les centres urbains. Mais seuls les clients faisant partie du programme 'Early Access' recevront cette mise à jour, précise The Verge.
 


Tesla s'appuie sur ses véhicules en circulation
Ce programme "Early Access" est utilisé comme une plateforme teste par Tesla. Cela l'aide à réparer les bugs et éventuellement apporter les changements nécessaires avant un déploiement plus large. Elon Musk a précisé avoir une approche "très prudente" sur cette mise à jour logicielle parce que "le monde est un endroit désordonné et complexe".

Dans une lettre aux investisseurs, rapporte The Verge, Tesla a affirmé que l'équipe travaillant sur l'Autopilot "s'est concentrée sur une réécriture de l'architecture fondamentale du réseau de neurone et des algorithmes de contrôle. La réécriture permettra la mise en place des autres fonctionnalités de conduite". Avec ces changements, les véhicules Tesla pourront interpréter leur environnement en quatre dimensions plutôt que deux, ce qui devrait amener une amélioration de la performance des fonctionnalités de conduite et des mises à jour logicielles plus fréquentes.

Elon Musk a déjà décrit la version "Full Self-Driving" de son son système Autopilot comme permettant à un véhicule de se rendre de façon autonome du domicile de son propriétaire à son lieu de travail. Le constructeur de véhicules électriques a un avantage considérable sur ses concurrents : près de 930 000 véhicules Tesla sont en circulation actuellement et permettent d'avoir des retours et d'enregistrer des données sur des situations très variées. Les algorithmes sont entraînés grâce à ces données.

Des problèmes autour du nom "Autopilot"
Pour l'instant, l'Autopilot permet d'ajuster la trajectoire de la Tesla qui reste dans sa voie, même dans les virages, et sa vitesse s'adapte à celle du véhicule devant. La fonctionnalité "Navigate on Autopilot" peut suggérer ou réaliser des changements de voie pour dépasser les véhicules plus lents, et guider la voiture sur les échangeurs autoroutiers et les sorties de voies rapides. Une autre fonctionnalité permet aux véhicules de s'arrêter aux feux de signalisation ou au panneau de signalisation 'Stop'.

Certaines fonctionnalités de l'Autopilot ne peuvent pas être réalisées si le marquage au sol est effacé ou manquant. Malgré le nom "Autopilot" et ses compétences assez avancées qui peuvent parfois laisser penser que le véhicule circule de façon autonome, le conducteur doit garder ses mains sur le volant et être en capacité de reprendre le contrôle de son véhicule. La façon dont Tesla commercialise ses fonctionnalités avancées d'aides à la conduite a été critiquée plusieurs fois et plusieurs accidents sont survenus alors que ce mode Autopilot était actionné.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media