Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tesla lance un rappel de près d'un demi-million de Model S et Model 3

L'année se termine sur un goût amer pour Tesla. Le spécialiste des voitures électriques lance un rappel de 475 000 véhicules, dont l'ensemble des Model 3 produites avant 2021, pour cause d'un défaut lié au coffre avant.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tesla lance un rappel de près d'un demi-million de Model S et Model 3
Tesla lance un rappel de près d'un demi-million de Model S et Model 3 © Unsplash / Marvin Meyer

Tesla aura connu une bonne année 2021, avec une augmentation graduelle de ses capacités de production qui font que le constructeur s'approche du million de voitures construites par an (il devrait dépasser les 900 000 véhicules). Mais cette production accrue s'est vue ternie par une série de rappels aux Etats-Unis (son principal marché), dont le dernier en date concerne pas moins de 475 000 voitures.

Tous les Model 3 produits avant 2021 sont concernés
Annoncé le 30 décembre, il concerne l'ensemble des Model 3 produits entre 2017 et 2020 et 119 009 Model S fabriqués entre 2014 et 2021. Pour les Model 3, il s'agit d'un problème lié au coffre avant de la voiture, dont l'ouverture et la fermeture répétée endommage le câble coaxial de la caméra de recul jusqu'à le sectionner.

Pour les Model S, un défaut de fabrication au niveau du système de fermeture peut provoquer une ouverture du capot pendant la conduite. Dans les deux cas, les voitures produites en 2021 ne sont pas concernées. Aucun accident lié à ces défauts n'est à déplorer pour le moment.

Multitude de rappels en 2021
Si les rappels sont courants dans l'industrie automobile, celui-ci pourrait handicaper Tesla car il représente une large portion du total de ses véhicules produits à date. Il fait suite à un rappel d'environ 135 000 Model X et Model S en février pour faute d'écrans tactiles défectueux et de trois autres rappels en cours d'année, dont un concernant le système d'aide à la conduite.

Si Tesla reste extrêmement bien coté en Bourse, la réputation du constructeur a été écornée ces dernières années à cause de problèmes de finitions, de fonctionnalités de conduite autonomes survendues (et que le régulateur américain, la NHTSA, l'a notamment obligé à revoir à la baisse) et de bugs, dont une panne récente des serveurs qui a empêché tous les clients de la marque à travers le monde d'ouvrir leur voiture pendant plusieurs heures.

Le constructeur aura du pain sur la planche pour redresser la situation en 2023, d'autant qu'il doit aussi mettre les bouchées doubles pour assurer la sortie de son SUV, baptisé Cybertruck, et de son semi-remorque. Ils devaient tous les deux sortir cette année mais ont subi des retards. Quant au nouveau Roadster, il ne faudra pas l'attendre avant fin 2023.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.