Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tesla pointé du doigt pour sa communication ambigüe suite à un nouvel accident de son Autopilot

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Le bad buzz continue pour Tesla Motors et sa fonctionnalité d'assistance à la conduite "Autopilot". Le terme, trop ambigu, aurait laissé penser à un conducteur chinois que sa voiture pouvait se passait de lui... jusqu'à ce qu'il en percute une autre. S'il n'y a pas eu de mort ou de blessé grave, l'incident souligne le porte-à-faux dans lequel se trouve Tesla, pris entre ses consignes de sécurité et son marketing séduisant.

Tesla pointé du doigt pour sa communication ambigüe suite à un nouvel accident de son Autopilot
Tesla pointé du doigt pour sa communication ambigüe suite à un nouvel accident de son Autopilot © Julien Bergounhoux

Les mauvaises nouvelles continuent pour Tesla Motors et la fonction Autopilot de sa berline Model S. Après le retentissement qu'avait fait le premier mort aux Etats-Unis au volant d'une voiture utilisant cette fonctionnalité, un nouvel incident est survenu : la Tesla n'a pas su reconnaître une autre voiture arrêtée sur l'autoroute et l'a sérieusement éraflée. C'est en Chine, aux environs de Beijing, qu'a eu lieu l'affaire cette fois. Et s'il n'y a pas eu de mort, l'incident arrive à un mauvais moment pour Tesla Motors qui subit déjà des critiques sur la façon dont il promeut Autopilot.

 

De l'importance d'un marketing éthique

En effet, contrairement à d'autres incidents pour lesquels Tesla a contesté l'activation d'Autopilot, il était bien fonctionnel ici et n'a tout simplement pas répéré le véhicule arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence. La défense de Tesla consiste donc à rejeter la faute sur le conducteur, qui n'avait pas ses mains sur le volant au moment de l'accident, et n'a donc pas pu reprendre le contrôle du véhicule à temps. En effet, Autopilot n'est pas un mode de "conduite autonome" lors duquel le véhicule se conduit tout seul, mais une simple "aide à la conduite", un soupçon plus avancé que ce que propose la concurrence.

 

Et c'est justement de là que vient le problème. Les Model S utilisent les mêmes puces MobilEye que les autres constructeurs (bien qu'Elon Musk, CEO de l'entreprise, a récemment annoncé que Tesla Motors allait développer ses propres systèmes à l'avenir) et Tesla explique bien sur son site que le conducteur doit rester alerte à tout moment. Mais la communication de l'entreprise, articulée autour du terme "Autopilot", n'envoie pas le même message. Si le terme est techniquement approprié, en référence aux systèmes d'aide au pilotage utilisés dans l'aviation, le grand public associe "pilotage automatique" avec l'idée que le véhicule est totalement autonome.

 

Fausse publicité, Erreur de traduction ou comportement irresponsable ?

Luo Zhen, le développeur informatique de 33 ans à l'origine de ce nouvel accident, se plaint d'ailleurs que le véhicule lui ait été vendu comme étant capable de se conduire tout seul. Une enquête de Reuters rapporte que quatre autres personnes en Chine ont confirmé que le système leur a été décrit comme complètement autonome. L'agence suppose qu'il pourrait s'agir d'un problème de traduction du terme "Autopilot". Une déduction logique, mais qui passe à côté du fait que le terme prête à confusion même dans sa langue d'origine.

 

Et vu les comportements dangereux qui ont rapidement résulté de l'activation du système (notamment un homme dormant au volant de sa voiture sur l'autoroute), il est difficile de croire que Tesla ne s'en soit pas rendu compte. Le très influent magazine américain Consumer Reports a d'ailleurs appelé le mois dernier l'entreprise à renommer cette fonctionnalité pour éviter les confusions. Une requête restée sans réponse... en attendant le prochain accident ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

4 commentaires

Jean-Michel RUY
12/08/2016 09h44 - Jean-Michel RUY

même au fin fond de la Mongolie extérieure , tout le monde a reçu la vague de buzz médiatique concernant le premier mort américain qui n'a pas réagi sur une non détection d'un obsrtacle par la fonction Auto Pilot . Qu'un développeur informatique propriétaire d'une TESLA ( avec de supposées connaissances de base informatique au dessus de la moyenne mondiale comme le démontre son acquisition...) ait cru comprendre qu'en 2016 on puisse lancer une voiture sur les routes chinoises en s'asseyant sur la banquette arrière ..... en dit plus long sur la judiciarisation de nos sociétés à travers le monde , et le réflexe de victimisation pour masquer le manque de responsabilisation individuelle. Conclusion temporaire : achetez une Kangoo avec un volant , un levier de vitesse et un pédale de frein .... ou prenez le train :-)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Illuminati
11/08/2016 17h09 - Illuminati

"La défense de Tesla consiste donc à rejeter la faute sur le conducteur..." C'est totalement faux. Voici ce que l'on retrouve dans le Manuel du propriétaire: Warning: Traffic-aware cruise control may not brake/decelerate for stationary vehicles, especially in situations when you are driving over 50 mph (80 km/h) and a vehicle you are following moves out of your driving path and a stationary vehicle or object is in front of you instead. Always pay attention to the road ahead and stay prepared to take immediate corrective action. Depending on Traffic-Aware Cruise Control to avoid a collision can result in serious injury or death. Warning: Do not depend on Traffic-Aware Cruise Control to adequately and appropriately slow down Model S. Always watch the road in front of you and stay prepared to brake at all times. Traffic-Aware Cruise Control does not eliminate the need to apply the brakes as needed, even at slow speeds. Warning: Traffic-Aware Cruise Control can not detect all objects and may not detect a stationary vehicle or other object in the lane of travel. There may be situations in which Traffic-Aware Cruise Control does not detect a vehicle, bicycle, or pedestrian. Depending on Traffic-Aware Cruise Control to avoid a collision can result in serious injury or death. Warning: Traffic-Aware Cruise Control may react to vehicles or objects that either do not exist or are not in the lane of travel, causing Model S to slow down unnecessarily or inappropriately. Warning: Traffic-Aware Cruise Control may misjudge the distance from a vehicle ahead. Always watch the road in front of you. It is the driver's responsibility to maintain a safe distance from a vehicle ahead of you. Warning: When you enable Traffic-Aware Cruise Control in a situation where you are closely following the vehicle in front of you, Model S may apply the brakes to maintain the selected distance. Warning: Traffic-Aware Cruise Control has limited deceleration ability and may be unable to apply enough braking to avoid a collision if a vehicle in front slows suddenly, or if a vehicle enters your driving lane in front of you. Never depend on Traffic-Aware Cruise Control to slow down the vehicle enough to prevent a collision. Always keep your eyes on the road when driving and be prepared to take corrective action as needed. Depending on Traffic-Aware Cruise Control to slow the vehicle down enough to prevent a collision can result in serious injury or death. Warning: Driving downhill can increase driving speed, causing Model S to exceed your set speed. Hills can also make it more difficult for Model S to slow down enough to maintain the chosen following distance from the vehicle ahead. Warning: Traffic-Aware Cruise Control may occasionally brake Model S when not required based on the distance from a vehicle ahead. This can be caused by vehicles in adjacent lanes (especially on curves), or by stationary objects.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

MKUltra
12/08/2016 18h15 - MKUltra

@Illuminati Vous n'avez pas dû lire l'article. Dans ses billets de blog tout comme dans les tweets d'Elon Musk, la défense de Tesla consiste à dire que le conducteur aurait dû faire attention et reprendre la situation en mains. Or ce qui pose problème est la façon dont est vendu le mode pilotage automatique au grand public qui ne va pas s'embêter à aller lire les 450 pages du manuel. En fait je ne vois pas vraiment en quoi votre commentaire est pertinent, on sent juste un gros fanboy qui manque de recul.

Signaler un abus

URBAN-GALINDO
28/08/2017 11h26 - URBAN-GALINDO

Et que dit le mode d'emploi en français ? S'il faut surveiller le dispositif "automatique" pour détecter le moment où il va "dérailler" (ce qui me semble tout à la fois souhaitable et recommandé par le constructeur pour tenter de se libérer de sa responsabilité), je crois, pour ce qui me concerne que la charge "mentale" est nettement supérieure à une conduite raisonnable, attentive, en mode "réflexe" pour la plupart des actions.

Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale