Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tesla remportera-t-elle la course à la voiture connectée aux Etats-Unis ?

Tribune Avec son tout nouveau Model 3, à un prix trois fois moins élevé que les Tesla X et Y, la marque californienne se frotte encore un peu plus aux voitures électriques et connectées des marques automobiles historiques. Mais le Californien pourra-t-il détrôner Ford, General Motors et Chrysler aux Etats-Unis ?  

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tesla remportera-t-elle la course à la voiture connectée aux Etats-Unis ?
Tesla remportera-t-elle la course à la voiture connectée aux Etats-Unis ? © Tesla/ DR.

Tesla a récemment fait la Une des journaux avec une capitalisation boursière s’élevant à 52 milliards de dollars, dépassant celle de Ford et de General Motors représentant respectivement 45 et 49 milliards de dollars. Et ce, alors que les ventes totales de voitures américaines sont en baisse par rapport aux augmentations enregistrées l’année dernière. Ford, General Motors et Chrysler, communément appelés les "Big Three" (ou "Trois Grands") aux Etats-Unis ont connu dernièrement des temps moroses, tandis que l’entreprise d’Elon Musk est en bonne voie pour vendre des centaines de milliers de voitures cette année, après en avoir livrées près de 80 000 l’an dernier.

 

Tesla peut-elle tuer les "Big Three" ?

Mais Tesla est-elle sur le point de prendre le dessus sur ces constructeurs automobiles dans la grande course à la voiture connectée ? On peut en douter. Tesla est évidemment une entreprise étonnante. Cette citation de William Gibson, "l’avenir est déjà là – il n’est simplement pas réparti équitablement", résume parfaitement cette entreprise. Les conducteurs de Tesla se réveillent pour découvrir que leur voiture est désormais autonome, dotée de meilleures suspensions et atteint de nouvelles vitesses maximum... Mais la liste est encore longue. Ces voitures s’inscrivent dans un phénomène de mode générationnel, ce dont manquent les Trois Grands actuellement.

 

Néanmoins, ils rattrapent rapidement leur retard, et ce, pas seulement en matière de style. Ils prennent très au sérieux les changements de business model qui s’apprêtent à s’opérer dans le secteur des transports. Comme Ford l’indiquait lors d’une présentation aux investisseurs dernièrement, ils ne sont pas contre de faire du profit à court terme ponctuellement tant qu’il y a une véritable stratégie de revenus récurrents sur le long terme en investissant massivement dans les technologies et services.  


Ford, General Motors et Chrysler en bonne position

Voici donc pourquoi on peut penser que les Big Three sont en bonne position pour prendre l’avantage lors de la prochaine vague de technologies automobiles :

Tout d’abord, ils ont l’avantage d’avoir le circuit de distribution. Bien que ces entreprises aient besoin de s’adapter aux nouvelles tendances, le large réseau de distributeurs dont elles bénéficient est un véritable atout. Aux Etats-Unis, ce sont 16 500 concessions qui emploient plus d’un million d’individus. Très prochainement, les acheteurs potentiels seront capables de "fabriquer" leur propre voiture en ligne, de la même façon que vous créez vos meubles sur mesure sur internet, ou souscrivez à un abonnement mensuel personnalisé. Ils n’auront plus qu’à se rendre au point le plus proche pour récupérer leur voiture. Souscrire à une voiture semble délirant ? En fait, cela existe déjà : Hyundai, par exemple, a mis en place des abonnements pour sa nouvelle Ioniq EV à partir de 275$ par mois tout compris (véhicule, essence, maintenance...), offre pour l’instant en test en Californie.

 

La preuve par trois

Les Trois Grands ont également des décennies d’expérience derrière eux en matière de production industrielle et de design qu’ils renforceront grâce à de nouvelles fonctions tendances qui surprendront les conducteurs : caméra panoramique 360 degrés avec enregistreur, systèmes d’info-divertissement dernier cri, technologies de sécurité préventive. L’ampleur de leurs opérations est inimitable : plus de 17 millions de voitures ont été vendues aux Etats-Unis l’année dernière, pour 76 000 Tesla. Comme plusieurs grandes entreprises de la Silicon Valley en ont fait la douloureuse expérience, fabriquer une voiture sûre et à grande échelle n’est finalement pas si simple.



Par ailleurs, leurs ressources financières sont considérables. Depuis que GM et Chrysler se sont remis de leurs difficultés financières, les Trois Grands ont investi plus de 30 milliards de dollars dans de nouveaux emplois et installations. L’industrie automobile américaine consacre 18 milliards de dollars chaque année à la recherche et au développement, se concentrant sur les véhicules autonomes, électriques et économes en carburant. La capitalisation boursière combinée des Big Three s’élève à 116 milliards de dollars et l’ensemble de leurs trésoreries et équivalents de trésorerie s'élève à 83 milliards de dollars. A titre de référence, le financement par capital-risque représentait 69 milliards de dollars l’année dernière. En comparaison, Tesla dispose actuellement d’un peu plus de 3 milliards de dollars de trésorerie.



Enfin, ils ont construit une relation à la marque très forte. Vous vous souvenez lorsque tout le monde prédisait la mort des journaux il y 5 ans ? Les journaux ont fait leur grand retour ces derniers mois, notamment grâce à la fidélité des lecteurs, difficilement imitable, qui a pris des années à se construire. La loyauté peut se perdre très facilement, mais aujourd’hui, la relation à la marque importe plus que jamais.



Tesla continuera de surprendre et d’innover. Cependant, la région de Détroit dispose de la structure institutionnelle nécessaire pour la concurrencer très prochainement en termes de technologies, de design et, peut-être plus important, de prix.

 

Tien Tzuo, CEO & Fondateur de Zuora. 

 

Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale