Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Test] Lenovo Mirage Camera : la référence de la photo immersive VR180 en 2018

Test Lenovo est le premier à commercialiser une caméra VR180 destinée au grand public en France. Elle prend des photos et vidéos stéréoscopiques avec un angle de vue de 180°, ce qui signifie qu'elles ont un effet 3D saisissant lorsqu'elles sont visionnées dans un casque de réalité virtuelle. Nous l'avons testée pendant plusieurs semaines et avons été convaincus.

mis à jour le 13 mars 2019 à 10H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Test] Lenovo Mirage Camera : la référence de la photo immersive VR180 en 2018
[Test] Lenovo Mirage Camera : la référence de la photo immersive VR180 en 2018 © Julien Bergounhoux

La réalité virtuelle va de pair avec la 3D temps réel, mais elle intéresse aussi un autre milieu : celui de la photo et la vidéo. Cela a commencé avec la vidéo à 360° il y a quelques années, mais les limites du format (souvent monoscopique) ont été vite atteintes.

 

En juin 2017, YouTube a mis en avant un nouveau format, tirant mieux parti de l'immersion : VR180. Le champ de vision est limité à 180°, ce qui rend la mise en scène plus simple au lieu de chercher à pousser le spectateur à regarder derrière lui. A la place, l'image est stéréoscopique, c'est-à-dire que deux images sont prises avec des angles légèrement différents, reproduisant la vision humaine binoculaire. Le poids de la vidéo par ailleurs restant le même pour une qualité supérieure.

 

La stéréoscopie, un vrai effet waouh

La Mirage Camera de Lenovo est la première caméra de ce type à arriver sur le marché en France. Contrairement aux caméras 360° monoscopiques, elle n’a réellement d’intérêt que si ses images sont visionnées sur un casque de réalité virtuelle. Mais cette stéréoscopie est aussi sa force.

 

Les vidéos ou photos "plates", qui n’utilisent pas la stéréoscopie et sont donc sans effet 3D, n’ont que peu d’intérêt avec un casque VR, quand bien même elles sont à 360°. C’est tout le contraire pour les vidéos avec effet 3D, qui tirent parti de ces casques. Et force est de reconnaître que cet effet 3D fait toute la différence. Comme les premiers caméscopes en leur temps, il représente une nouvelle façon d’immortaliser un moment, un évènement, pour le revivre plus tard. C’est cette caractéristique qui doit décider ou pas l’achat de la Mirage Camera.

 

Vidéo 4K avec un champ de vision de 180°

La Mirage Camera se compose de deux appareils photo 13 mégapixels situés côte à côte, avec une ouverture F/2.1 et un champ de vision de 180° x 180°. Elles sont accompagnées de deux micros intégrés. Les photos sont enregistrées au format JPEG avec une résolution de 3016 x 3016 pixels. Les vidéos sont en MP4 avec effet fisheye et supportent trois résolutions au choix : 4K, 1440p et 1080p (toutes à 30 images par seconde).

 

De par sa conception, les photos et vidéos ne nécessitent pas de stitching. Comprendre par là qu’il n’y a pas besoin de retoucher les images avant de les visualiser dans un casque de réalité virtuelle. Autre facteur intéressant : il est possible de voir les photos en 2D (sur ordinateur ou smartphone) ou avec effet 3D (sur casque VR) sans avoir à modifier le fichier. Les vidéos ne sont par contre que stéréoscopiques (en side-by-side).

 

 

La caméra est très compacte : 55 mm x 105 mm x 22 mm pour un poids de 139 grammes. Elle est de dotée de trois boutons sur le dessus : on/off, le déclencheur et fonction, qui permet de changer entre les modes photo, vidéo et diffusion vidéo en direct. La diffusion en direct se fait par Wi-Fi 802.11 AC.

 

Pas d'écran intégré

La caméra possède 16 Go de stockage eMMC par défaut (mais dont seuls 9 Go sont réellement utilisables) et accepte les cartes microSD allant jusqu’à 128 Go. La puissance de calcul n’a pas grand impact pour ce type d’appareil, mais la Mirage Camera embarque une puce Qualcomm Snapdragon 626 avec 2 Go de RAM. Elle est aussi équipée d’une centrale inertielle 6DoF.

 

La batterie de 2200 mAh permet une autonomie comprise entre 1h30 et 2h selon les usages. Lenovo est généreux et inclut une batterie de rechange dans la boîte pour pouvoir enchaîner les prises de vue. La recharge se fait par USB Type-C et prend généralement une heure depuis une prise murale avec le chargeur fourni.

 

 

Une petite housse assez qualitative est également incluse pour protéger la caméra lorsqu’elle n’est pas utilisée. La caméra n’a pas d’écran et l’utilisateur n’a donc pas de retour sur l’image qu’il capture à moins de la connecter à son smartphone. Dans les faits cela n’a que peu d’intérêt étant donné le large champ de vision (le cadrage n’est donc pas primordial).

 

Un manque d'intégration avec le Mirage Solo regrettable

La caméra peut se connecter à un smartphone par Bluetooth 4.2, via l’application VR180 de Google. Cette dernière est assez rudimentaire. Elle permet de contrôler la caméra (pratique pour déclencher une photo à distance), d’en visualiser les fichiers et de les transférer sur son smartphone. Elle dispose aussi d’un mode "Cardboard" pour rapidement visionner photos et vidéos en VR.

 

On regrette cependant l’absence d’une compatibilité plus poussée avec le Mirage Solo, le casque de réalité virtuelle Daydream de Lenovo. Y transférer les photos requiert de passer par Google Photos pour les mettre dans le cloud depuis le smartphone, puis y accéder sur le casque. Visualiser les images prises par la Mirage Camera sur un casque Oculus Go n’est pas beaucoup plus long : il suffit de les transférer de la caméra vers un ordinateur, puis de l’ordinateur vers le casque.

 

 

De belles images, mais avec des règles à suivre

Si nous mentionnions plus haut que le cadrage n’est pas un grand enjeu avec ce type de caméra, il faut néanmoins faire bien attention à ce que les doigts ou le trépied ne viennent pas parasiter l’image. C’est arrivé plusieurs fois lors de nos essais, alors que nous faisions attention.

 

Concernant la qualité des images, elle est plutôt bonne de manière générale, même si on reste loin d'une qualité "4K" prise par un smartphone haut de gamme. La taille des images étant beaucoup plus grande, la résolution est étalée sur une large zone et la qualité est beaucoup plus faible. Il y a également des règles à respecter pour obtenir des photos ou vidéos correctes. Il est déjà essentiel d’avoir une bonne luminosité car la caméra pardonne beaucoup moins la base luminosité qu’un smartphone, mais a aussi du mal quand la lumière est trop forte.

 

Pour garantir un bon effet 3D, il faut aussi cadrer l’image de manière à ce qu’un élément soit positionné en avant et au milieu de l’image, le reste étant au second plan. Il est préférable que l'objet central se trouve à environ 1,5 mètre de distance. Ce n’est pas une règle universelle mais la suivre donne généralement de bons résultats. Et pour les vidéos, il faut éviter les mouvements rapides, qui risqueraient de toute façon de poser problème lors du visionnage.

 

A noter que la visualisation des images est aujourd’hui limitée par la résolution des casques VR, mais que celle-ci va rapidement augmenter dans les années qui viennent. Il n'est donc pas inutile de s'appliquer un maximum pour les captures si on souhaite en profiter à long terme.

 

Une valeur sûre pour la "VR180" en 2018

La Mirage Camera est proposée à 299 euros sur le site de Lenovo. Elle s’adresse très clairement au grand public et pas aux professionnels. Il est aussi impératif pour en profiter de posséder un casque VR (peu importe qu’il soit pour PC, autonome ou fonctionnant avec smartphone). Car si la stéréoscopie n'est pas nouvelle, le regain d'intérêt qu'elle connaît est entièrement dû à l'émergence des casques de réalité virtuelle grand public.

 

Au prix auquel elle est vendue, la Mirage Camera est aujourd’hui le meilleur choix selon nous pour un amateur souhaitant s’essayer à la photo ou vidéo immersive. Il faut dire qu'elle n'a pas énormément de concurrence. Le fabricant chinois Yi Technology exposait un modèle similaire lors du CES 2018, la Yi Horizon, mais il n'est toujours pas sorti. Il y a quelques autres caméras capables de prendre des photos/vidéos stéréoscopiques à 180° sur le marché : LucidCam (399 dollars), KanDao Qoocam (435 euros), Vuze XR 5.7k Camera (439 euros), Z CAM K1 Pro (2995 dollars).

 

La qualité des images de la LucidCam nous a paru nettement inférieure à celle de la Mirage Camera lors de nos tests. La Vuze XR n’est pas encore sortie, nous n'avons pas testé la Qoocam (uniquement disponible par import), et si la Z Cam K1 Pro produit de meilleures images, son prix 10 fois plus élevé la place dans une toute autre catégorie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale