Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Test] Portal Go, un appareil sans fil dédié aux appels vidéo à domicile

Test Facebook décline Portal, sa tablette spécialisée dans les appels vidéo pour la maison, en version sans fil. Nouveau design, applications supplémentaires, amélioration de l'expérience utilisateur... Tour d'horizon des nouveautés de ce modèle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Test] Portal Go, un appareil sans fil dédié aux appels vidéo à domicile
[Test] Portal Go, un appareil sans fil dédié aux appels vidéo à domicile © D.R.

Facebook lance ses nouveaux modèles de Portal, des appareils conçus pour la maison qui regroupent écran tactile et enceinte avec un cas d’usage central bien défini : l’appel vidéo. Les premiers modèles nous avaient convaincu en offrant une expérience utilisateur qualitative à un prix abordable. Que vaut cette nouvelle version ?

Sans fil
Avec le Portal Go, Facebook va plus loin : l’appareil fonctionne désormais sans fil et peut passer d’une pièce à l’autre, tant qu’il est à portée du réseau Wi-Fi. Un creux à l’arrière sert de poignée et facilite le transport. Une petite base branchée sur secteur sert à le recharger.

L'autonomie du Portal Go est d'environ cinq heures pour des appels vidéo en continu. Dans les faits, lors de nos tests, après une journée parsemée d’utilisations ponctuelles (appels vidéo, musique, 30 minutes sur Prime Video) il disposait encore de 60% d’énergie.

La recharge se fait de façon simple, en posant l’appareil sur la base. A noter cependant que l’ajuster pour bien le positionner n’est pas forcément pratique et qu’une meilleure ergonomie de la base (par exemple avec une forme triangulaire) aurait peut-être été préférable. Autre petite critique formulée par l’un de nos testeurs : l’écran n’est pas inclinable. Il faut pour en disposer passer au modèle du dessus, le Portal Plus.



Un design revu avec un effort sur le son
La taille d’écran reste de 10 pouces, comme sur le Portal standard. L’aspect extérieur à par contre bien changé. Fini le style "cadre photo numérique", on se rapproche désormais d’une enceinte connectée, avec un tissu couleur gris clair qui recouvre tout l’appareil. Le son a également été amélioré et peut très bien faire office d’enceinte d’appoint, d’autant que des applications Spotify, Deezer et Tidal sont disponibles. Il est aussi possible de connecter Portal a un compte Alexa pour bénéficier des services de l’assistant vocal d’Amazon.

La caméra est désormais centrée en haut de l’écran, et le cache s’opère manuellement et plus via un bouton séparé. A noter néanmoins qu’un verrouillage électronique de la caméra et des micros est aussi disponible indépendamment via un bouton dédié. Une lumière rouge s’allume alors pour signifier que le Portal ne peut plus rien capturer. Il s’agit du même fonctionnement que pour les précédents modèles.

Une caméra et des micros intelligents
Facebook, dont la réputation en matière de respect de la vie privée n’est pas des plus glorieuses en ce moment, fait tout pour rassurer les utilisateurs sur l’innocuité de l’appareil. Pour revenir rapidement sur la caméra de 12 mégapixels, elle reste l’un des points forts du Portal Go grâce à sa capacité de suivi de l’utilisateur lorsqu’il se déplace dans la pièce et de recadrage dynamique lorsque d’autres personnes passent dans le champ.



Même chose pour les micros qui amplifient et isolent la voix de façon à ce que l’interlocuteur soit audible même lorsqu’il est à l’autre bout de la pièce, sans qu’il ait besoin de hurler. Les appels sont toujours aussi agréables, avec un son clair et une image stable et de bonne qualité, même en ADSL à 8 Mo.

S'utilise très bien avec WhatsApp et sans Facebook
D’importants changements ont aussi eu lieu sur la partie logicielle, et qui bénéficient aussi bien à ce nouveau modèle qu’aux anciens Portal. Le plus important à nos yeux est qu’il est enfin possible (et simple) de configurer un Portal simplement avec WhatsApp. Plus besoin d’associer un compte Facebook. C’est possible notamment grâce à une modification du système d’appairage de WhatsApp (qui utilise le numéro de téléphone des utilisateurs comme identifiant) avec des appareils externes.

Concrètement, un Portal peut donc rester appairer en permanence et fonctionne même lorsque le smartphone est éteint. WhatsApp a de nombreux avantages, dont le fait d’utiliser une connexion chiffrée de bout en bout qui garantit la confidentialité des conversations. Etant donné l’usage "familial" que peut avoir un appareil comme Portal, il est possible de ne sélectionner que ne faire apparaître que certains contacts choisis, pour éviter par exemple que les enfants n’appellent un contact professionnel. Un système de profils permet de plus de limiter les applications auquel chaque membre de la famille a accès.



Compatible avec Zoom, Teams et Webex pour les visioconférences
Car Portal Go fonctionne avec WhatsApp et Facebook Messenger, mais aussi avec Zoom et d’autres outils de visioconférence comme Webex, GoToMeeting, BlueJeans et Workplace (application de Facebook pour les entreprises). En décembre arrivera même Microsoft Teams, qui était le grand absent jusqu’ici. Cela en fait un outil de visioconférence dédié qui correspond assez bien aux nouveaux usages hybrides de télétravail.

La possibilité de connecter un calendrier Outlook ou Google va dans ce sens, Facebook présentant l’appareil comme une façon de déporter la tâche de visioconférence dessus, en libérant l’ordinateur portable.

Sur le plan des applications d’appel vidéo grand public, on regrettera néanmoins toujours l’absence de Skype. Vieillissant, certes. Délaissé même par Microsoft au profit de Teams, certes. Mais toujours utilisé par pas mal de monde au final. Sa présence serait très appréciée. Inutile en revanche d’espérer une quelconque compatibilité avec l’écosystème Apple, qui reste inaccessible aux autres entreprises.

Le navigateur donne accès aux services de streaming
Outre les appels, Portal Go permet toujours de regarder des vidéos. Les applications France TV et BFM TV sont disponibles, ainsi que RMC pour la radio. Mais on trouve aussi une application Plex, pour streamer des contenus depuis un media center local, et il est possible d’utiliser le navigateur intégré pour accéder aux classiques Netflix, Prime Video et Disney+. En sauvegardant ces pages spécifiques, elles deviennent accessibles aussi facilement que des applications, et ça fonctionne plutôt bien. On se lamentera néanmoins de l’absence d’une application dédiée à l’écoute de podcasts, qui ne soit pas soumise à un abonnement payant.

229 euros
Portal Go est vendu 229 euros, contre 199 euros pour le modèle standard et 369 euros pour Portal Plus. A ce prix, pour les utilisateurs s’intéressant à ce type d’usage spécifiquement centré autour de l’appel vidéo, il nous semble être l’appareil de référence de la gamme, y compris par rapport à la compétition (notamment d’Amazon Echo)… Si tant est qu’on n’ait pas de problème à posséder un appareil signé Facebook.

Simple à prendre en main et à configurer, compatible avec une multitude de services et se conformant aussi bien aux usages strictement personnels, strictement professionnels ou hybrides, le Portal Go tient ses promesses. Son petit prix et sa robustesse en font une bonne alternative aux tablettes, du moment qu'on reste conscient de ses usages limités.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.