Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tetra Pak se met à la réalité augmentée pour ses machines d’embouteillage

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Sidel, la filiale du groupe Tetra Pak spécialisée dans les équipements de fabrication de bouteilles en plastique, réinvente la formation des opérateurs grâce à la réalité augmentée. L'objectif : former plus vite et garantir une meilleure disponibilité opérationnelle des machines.

Tetra Pak se met à la réalité augmentée pour ses machines d’embouteillage
Tetra Pak se met à la réalité augmentée pour ses machines d’embouteillage © Synergiz

A Laval Virtual, l’entreprise française Synergiz présente le cas client qui lui a valu le label "Microsoft Mixed Reality Partner". Il s’agit d’une application HoloLens d’accompagnement pour les opérateurs travaillant sur les machines d’embouteillage de Sidel, filiale du groupe Tetra Pak. L’entreprise compte parmi ses clients Nestlé, Contrex, Pepsi, Coca-Cola, Heineken ou encore des acteurs de la cosmétique (bouteilles de shampooing…).

 

Remplacer la formation initiale par l'accompagnement du geste

"Sidel a une problématique de formation des opérateurs sur ses machines, explique Fabrice Barbin, CEO de Synergiz. La formation doit prendre le moins de temps possible, en sachant que les opérateurs ne sont parfois recrutés que pour une journée." Le problème est amplifié par la diversité du parc de machines. Sidel produit trois types d’équipements : souffleuse, étiqueteuse, remplisseuse. Il y a 250 à 300 procédures par machine, qui varient en fonction des options et des dimensions choisies par les clients. "Sidel a environ 30 000 machines déployées dans le monde, sur les cinq continents, avec des pratiques de production qui peuvent être très différentes d’un client à l’autre," reprend Fabrice Barbin.

 

 

L’entreprise a donc décidé de remplacer la formation initiale par un accompagnement dans le contexte. L’opérateur travaille normalement et n’utilise le casque de réalité augmentée HoloLens que lorsqu’une anomalie se produit. Il suit alors un accompagnement pas à pas qui le met en confiance et lui permet d’apprendre en effectuant les gestes. "Nous fournissons une information contextualisée avec HoloLens, détaille Fabrice Barbin. Les procédures sont décomposées et l’opérateur reproduit les mouvements sans qu’il y ait d’interprétation, ce qui élimine le risque de faire un mauvais geste."

 

De l'analyse de données pour améliorer les processus

Autre intérêt d’HoloLens : la possibilité de faire de l’analyse de données pour améliorer les processus. Il est par exemple possible de déterminer si une procédure spécifique pose un problème de manière récurrente, ou si un opérateur passe trop de temps sur une tâche. "La valeur ajoutée pour Sidel c’est le temps de disponibilité de la machine, observe Fabrice Barbin. Il faut le moins de temps d’arrêt possible, y compris lors d’une reconfiguration de la ligne de production."

 

Le projet a été présenté sous forme de prototype par Sidel au salon allemand Dreamtech en septembre dernier. Un pilote sera lancé cette année avec un gros client de Sidel, puis viendra la phase d’industrialisation. "A terme, l’idée est que chaque machine vendue soit accompagnée de casques HoloLens," commente Fabrice Barbin.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale