Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Texas Instruments toujours en tête du marché des semiconducteurs industriels

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Selon Semicast, le géant américain Texas Instruments reste le numéro un mondial des semiconducteurs industriels, devant Infineon Technologies, Intel ou STMicroelectronics. Le mouvement de fusion-acquisition, qui a rebattu les cartes sur le marché, n’a pas entamé sa domination.

Texas Instruments toujours en tête du marché des semiconducteurs industriels
Site de Texas Instruments dans le Maine, aux Etats-Unis

Indétrônable ! Malgré les bouleversements du marché semiconducteurs en 2015, Texas Instruments s’impose toujours comme le roi du segment industriel. Sur un marché estimé par Semicast à 40,7 milliards de dollars en 2015, le géant américain des puces électroniques est crédité d’une part de 8,1%, devant l’allemand Infineon Technologies (6,8%), le yankee Intel (4,9%), le franco-italien STMicroelectronics (4,4%) et le japonais Renesas Electronics (3,8%).

 

Le marché a doublé depuis 2009

Semicast définit les semiconducteurs industriels comme l’ensemble des puces électroniques destinées à l’automatisation des usines, du contrôle des moteurs électriques, de l’éclairage et de l’énergie, au bâtiment intelligent, à l’instrumentation et la mesure, au médical et aux transports. Le cabinet exclut les applications dans l’aérospatial et la défense. Ce marché se distingue par une forte croissance tirée par la diffusion de l’intelligence (Smart) dans ses applications. Depuis 2009, il a doublé de taille, alors que l’ensemble du marché des semiconducteurs a augmenté de seulement 50%.

 

Texas Instruments le domine depuis le rachat en 2011 de son compatriote National Semiconductor, la plus grande acquisition de son histoire. Une domination qui n’a paradoxalement pas été entamée par le mouvement de fusion-acquisition sans précédent qu’a connu l’industrie des semiconducteurs en 2015. En revanche, elle a pénalisé STMicroelectronics. Grâce au rachat d’Altera en décembre 2015, Intel a détrôné le fabricant franco-italien à la troisième place. Infineon Technologies a conforté sa place de numéro deux avec l’acquisition d’International Rectifier en janvier 2015, et NXP s’est solidement installé à la septième place après sa fusion avec Freescale en décembre 2015.

 

Forte fragmentation du marché

Ce marché reste fortement fragmenté tant en termes de produits que d’applications. Une caractéristique qui explique pourquoi aucun fournisseur n’en contrôle plus de 10%. Le Top 10 mondial des fournisseurs n’en détient que 40%. Ce qui laisse à chacun de trouver ses marchés niches.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale