Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Thales, Ericsson et Qualcomm planchent sur un réseau 5G par satellite

Et si une connexion 5G pouvait être établie directement par satellite ? Thales, Ericsson et Qualcomm vont tester et valider l’usage de smartphones 5G connectés à un réseau non terrestre (5G NTN). En cas de réussite, cela permettrait de proposer une connectivité 5G n’importe où sur le globe.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Thales, Ericsson et Qualcomm planchent sur un réseau 5G par satellite
En proposant un réseau 5G par satellites, Ericsson, Qualcomm et Thales veulent proposer une connectivité même dans les zones réculées. © Unsplash - Myles Tan

Thales, Ericsson, et Qualcomm veulent lancer la 5G dans l’espace. Les partenaires ont annoncé le 11 juillet 2022 vouloir tester et valider l’usage des smartphones 5G connectés à un réseau non terrestre (5G NTN). L’objectif est de proposer une couverture mondiale complète pour les services de données à large bande. Les partenaires expliquent avoir obtenu le feu ver du 3GPP, l’organisme mondial en charge de la normalisation des télécommunications, en mars 2022.
 

Des satellites en orbite terrestre basse

La connectivité 5G se fait via des satellites en orbite terrestre basse (LEO) et "les premiers tests auront lieu dans un environnement spatial émulé en France, où se trouve la majorité de l'industrie spatiale européenne", écrivent les partenaires. Ils vont tester différents composants technologiques nécessaires à l’établissement de ce réseau comme un smartphone 5G, une charge utile satellitaire et des éléments de réseau 5G au sol. Ils vont notamment évaluer si ces réseaux 5G non terrestre peuvent être supportés par un smartphone.

Dans le détail, Ericsson va vérifier la couche RAN virtuelle (vRAN) 5G qui a été modifiée pour traiter les signaux radio qui se propagent par l'intermédiaire des satellites qui se déplacent rapidement. Thales va vérifier la charge utile satellitaire radio 5G adaptée au déploiement sur les satellites. Et Qualcomm va fournir le smartphone de test.

Services de secours

"Cette coopération en termes de test et de validation entre Ericsson, Thales et Qualcomm Technologies, sera une étape majeure dans l'histoire des communications, car le résultat final pourrait concrètement signifier que, peu importe où vous vous trouvez sur Terre - au milieu d'un océan ou dans la forêt la plus reculée - une connectivité haut de gamme, sécurisée et économique sera disponible grâce à la connectivité collaborative 5G par satellite et terrestre", commente Erik Ekudden, CTO d’Ericsson, dans un communiqué.

En cas de réussite, cela signifie qu’un futur smartphone 5G pourra utiliser la connectivité 5G n’importe où sur Terre. Les partenaires pourront notamment proposer une telle connectivité aux territoires actuellement uniquement couverts par les systèmes de téléphonie par satellite historiques, les zones extrêmes et les lieux reculés. Un tel réseau peut servir en cas de panne ou de catastrophe. Thales évoque enfin des débouchés pour les services gouvernementaux ou les secteurs du transport, de l'énergie et de la santé.

D’autres entreprises se sont lancées dans la bataille de la fourniture d’internet par satellites. C’est notamment le cas de la société d’Elon Musk baptisée Starlink, de Kuiper qui est le projet par Amazon ou encore de Boeing.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.