Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Thales lance une solution de vérification d'identité basée sur la reconnaissance faciale

Thales propose l'Identity Verification Suite pour l'enrôlement à distance des clients. Encore au stade de pilote, cette nouvelle solution de vérification d'identité s'adresse aux fournisseurs de services qui souhaitent vérifier l'identité de leurs clients à distance, comme les néobanques ou les opérateurs télécoms... Elle repose notamment sur une vérification biométrique grâce à un selfie pris depuis un smartphone.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Thales lance une solution de vérification d'identité basée sur la reconnaissance faciale
Thales lance une solution de vérification d'identité basée sur la reconnaissance faciale © Thales

Thales lance une nouvelle solution de vérification d'identité. Baptisée Identity Verification Suite (IDV), elle vise à réduire les risques de fraude d'identité en vérifiant l'authenticité des documents afin que les prestataires de services puissent établir l'identité de leurs clients.

En principe, les dispositifs de vérification d'identité s'adressent au milieu bancaire pour lutter contre le blanchiment, l’usurpation d’identité, voire le financement du terrorisme. En effet, les banques sont soumises à des règles qui les obligent à connaître l’identité de leurs clients en vérifiant la validité et l’authenticité de leurs documents d’identité et à contrôler que la personne soit bien celle qu’elle prétend être. Mais Thales veut aller plus loin.

En phase de test
"Nous nous adressons aux néobanques, aux opérateurs de téléphonie, aux fournisseurs de services Internet, aux services d'autopartage… qui ont besoin d'un service d'enrôlement purement digital", détaille Philippe Vallée, vice-président exécutif Identité et Sécurité Numériques de Thales et ancien directeur général de Gemalto, racheté par Thales en 2019.

Actuellement, le service est en phase de test auprès de certains fournisseurs dont l'identité reste confidentielle. Une fois déployée, la solution s'intègrera aux applications préexistantes des fournisseurs de services et reposera sur deux étapes successives.

La première étape vise à vérifier l'authenticité de la pièce d'identité présentée par le futur client. Grâce à son téléphone, il prend une photographie de son document d'identité (carte d'identité, passeport ou permis de conduire). Celle-ci est comparée à une base de données contenant une collection de documents d'identité. "C'est parce qu'il produit des documents d'identité dans de nombreux pays que Thales possède cette base de données, explique Philippe Vallée. C'est l'un de nos axes de différenciation par rapport à d'autres solutions."

La seconde étape consiste à vérifier que le document présenté appartient bien à la personne souhaitait souscrire au service en question. Grâce à la technologie NFC, le smartphone va scanner la photographie du document d'identité. Celle-ci va être comparée à un selfie de la personne.

Les données biométriques ne sont pas stockées localement
"Cette vérification se fait au niveau local" et de façon instantanée par l'application, précise Philippe Vallée. En effet, aucune donnée biométrique n'est stockée dans l'appareil. En effet, "une fois que la comparaison est faite, l'application 'détruit' la photographie", ajoute-t-il. A ce titre, la solution proposée par Thales est conforme au Règlement général sur la protection des données (RGPD).

La nouvelle solution de Thales est particulièrement intéressante en pleine crise sanitaire où le sans contact est fortement plébiscité. D'après le cabinet de conseil Goode Intelligence, l'adoption des services de vérification de l'identité devrait s'accélérer de 15 à 20 % en réponse à la pandémie de Covid-19. D'ailleurs, durant la première vague, La Poste a facilité la création d'une identité numérique en ligne. Plus besoin de se déplacer en bureau de poste ou de voir un facteur, l'utilisateur peut s'authentifier via une webcam.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media