Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ThinkReality A3 : Les nouvelles lunettes de réalité augmentée de Lenovo

Lenovo lève le voile sur de nouvelles lunettes de réalité augmentée. Baptisée ThinkReality A3, elles sont pensées comme un accessoire pouvant se connecter soit à un PC sous Windows, soit à un smartphone Motorola.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ThinkReality A3 : Les nouvelles lunettes de réalité augmentée de Lenovo
ThinkReality A3 : Les nouvelles lunettes de réalité augmentée de Lenovo © Lenovo

Lenovo profite du CES 2021, qui se déroule cette année uniquement en ligne, pour annoncer une multitude de nouveaux produits. Les ordinateurs portables constituent évidemment la majorité des annonces, mais l'entreprise dévoile également de nouvelles lunettes de réalité augmentée, les ThinkReality A3. Elles ont été présentées dimanche 10 janvier.

Birdbath plutôt que Waveguide
Elles viennent compléter l'offre de Lenovo sur ce secteur avec le casque ThinkReality A6, qui avait été annoncé en mai 2019. Les ThinkReality A3 se différencient cependant de plusieurs manières. Pour commencer, elles utilisent un design de type "birdbath" (avec un miroir sphérique et un séparateur de faisceaux) tandis que le casque A6 est doté d'un affichage par guide d'ondes.

Ce choix leur permet d'avoir un bon contraste, un champ de vision diagonal de 47° et une résolution de 1080p par œil tout en restant légères et compactes. "Elles sont presque aussi légères que des lunettes de soleil", d'après Mike Lohse, Hardware Product Manager des ThinkReality A3, et sont conçues de manière à pouvoir ajuster les branches ou le pont pour un meilleur confort des oreilles et du nez. Il est également possible d'y ajouter des verres correcteurs.
 


Un périphérique d'affichage pour PC...
La contrepartie est qu'elles laissent passer beaucoup moins de lumière et que l'utilisateur est donc moins "présent" dans son environnement. Ce choix technique s'accompagne de cas d'usage adaptés. L'une des deux versions du produit se destine à un usage bureautique, et plus spécifiquement à un affichage multi-écrans pour Windows 10 (jusqu'à cinq écrans virtuels en même temps).

Les lunettes se connectent pour cela à l'ordinateur par un câble USB avec connecteur type C. A noter que seuls certains ThinkPad spécifiques seront compatibles. Cet usage a été pensé en grande partie pour les travailleurs itinérants, et a l'avantage de garantir la confidentialité des informations (puisque seul l'utilisateur peut voir les écrans virtuels). Evidemment, la crise sanitaire en limite l'intérêt pour le moment, mais la sortie du produit n'est de toute façon prévue que pour cet été.

... ou pour smartphone
L'autre version du produit est qualifiée "d'édition industrielle". Les lunettes en elles-mêmes ne changent pas, mais leur partie avant peut être remplacée par une visière de protection offrant une meilleure protection des yeux (y compris sur les côtés). La partie logicielle est également différente car elle s'interface avec la plateforme ThinkReality. Et les lunettes ne se connecteront plus à un PC dans ce cas de figure, mais à un smartphone Motorola (filiale de Lenovo) qui n'a pas encore été annoncé.

L'intérêt premier de l'édition industrielle est évidemment la mobilité, et en particulier la connectivité cellulaire. Cela étant dit, les cas d'usage dans ce contexte seront plus limités qu'avec ThinkReality A6 du fait de la visibilité réduite (écran plus sombre). Il ne sera probablement pas question d'une utilisation dans des milieux sombres ou près de machines présentant un risque. L'un des principaux usages visé est l'aide à la vente d'équipements industriels grâce à la visualisation 3D à l'échelle 1:1 et dans l'environnement final d'exploitation. Le marché de l'architecture, de la construction et de l'ingénierie est également ciblé, ainsi que celui du retail.




Une puce XR1 gère le tracking directement sur les lunettes
A noter que le tracking se fait à l'aide de deux caméras 8 mégapixels, et est traité directement sur l'appareil par une puce Snapdragon XR1. Les lunettes ne peuvent cependant pas fonctionner par elles-mêmes, notamment parce qu'elles n'ont pas de batterie intégrée. Leur utilisation draine donc celle de l'appareil auquel elles sont raccordées. Si Lenovo n'avait pas encore de données concrètes à nous partager au moment de l'annonce, l'entreprise indique qu'un impact sera ressenti sur l'autonomie, que ce soit sur smartphone ou PC.

"Nous développons une coque équipée d'une batterie d'appoint pour le smartphone de l'édition industrielle afin d'en prolonger la durée d'utilisation", révèle Mike Lohse. Concernant l'interface utilisateur, les lunettes s'appuient sur l'appareil auquel elles sont connectées : clavier, trackpad et souris pour le PC, écran tactile pour les smartphones. "Les interfaces utilisant le suivi du regard ou la reconnaissance gestuelle ne sont pas encore suffisamment au point", commente le responsable.

Un marché en croissance
Lenovo ne communique pas de prix pour les lunettes A3, qui sont exclusivement destinées aux entreprises. Les clients intéressés devront s'en enquérir directement auprès du fabricant. Il précise cependant que l'édition industrielle sera plus coûteuse que l'édition PC car elle implique l'utilisation de la plateforme ThinkReality. Ainsi, si l'édition PC est viable pour des PME, l'édition industrielle se destine plutôt aux grandes entreprises.

Lenovo semble en tout cas convaincu du potentiel de ce marché, sans doute grâce aux performances de son offre existante. "Nous nous concentrons sur les utilisations à grande échelle, et nous gagnons des clients grâce à notre capacité à fournir des produits et services tout autour du monde, explique Nathan Pettyjohn, Commercial AR/VR Lead chez Lenovo. Notre flexibilité au niveau matériel, logiciel et cloud séduit aussi. Nous nous adaptons aux besoins et à ce qui existe déjà chez nos clients plutôt que de leur pousser nos solutions coûte que coûte."

"Notre premier marché actuellement est le secteur manufacturier, avec l'assistance à distance comme cas d'usage le plus courant, suivi par les instructions 3D étape par étape," précise le dirigeant. Les ThinkReality A3 devraient étendre ces cas d'usage, et pourraient même déboucher à terme sur des partenariats avec des opérateurs télécoms. "La connexion avec un smartphone mène naturellement à cette réflexion."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.