Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Thistle Technologies lève 2,5 millions de dollars pour sa technologie de sécurisation de l'IoT

Levée de fonds Vu ailleurs La spécialiste en cybersécurité Window Snyder, qui a occupé plusieurs postes clés au sein d'Apple, de Microsoft ou encore de Mozilla, a fondé une nouvelle entreprise. Baptisée Thistle Technologies, elle développe une solution pour permettre aux fabricants de sécuriser les objets connectés. Elle vient de boucler sa première levée de 2,5 millions de dollars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Thistle Technologies lève 2,5 millions de dollars pour sa technologie de sécurisation de l'IoT
Thistle Technologies lève 2,5 millions de dollars pour sa technologie de sécurisation de l'IoT © CC jeferrb

La start-up Thistle Technologies a levé 2,5 millions de dollars auprès de True Ventures, d'après un article de Techcrunch publié le 22 avril. Il s'agit de sa première levée de fonds.

Fondé par Window Snyder
Spécialisée dans la sécurisation de l'IoT, cette jeune pousse a été fondée par Window Snyder, une experte en cybersécurité qui a travaillé en tant que chief security officer au sein de Square, Mozilla et Fastly. Elle a également occupé plusieurs postes de direction dans la sécurité au sein d'Apple et de Microsoft.

L'explosion des objets connectés augmente les défis en matière de cybersécurité. D'après le cabinet de conseil Gartner, les objets connectés sont actuellement au nombre de 25 milliards à l'échelle mondiale. Plus de 40% d'entre eux sont utilisés dans la santé, un secteur particulièrement critique.

La cybersécurité au second plan
Malgré ces enjeux, les fabricants ne donnent pas tous la même importance à la sécurité informatique. Certains ne font aucun effort pour corriger les failles de sécurité, tandis que d'autres omettent simplement les mécanismes de mise à jour logicielle nécessaires pour fournir les correctifs.

C'est pour tenter de répondre à cette problématique que Window Snyder a lancé Thistle. Celle-ci vise justement à aider les fabricants d'appareils dépourvus d'équipes techniques ou de ressources à intégrer des mécanismes de mises à jour logicielles et ainsi éviter d'être la cible d'une cyberattaque. La jeune pousse ne détaille pas encore le fonctionnement de sa technologie. 

"Nous facilitons la tâche des fabricants d'appareils en leur permettant de répondre aux exigences en matière de sécurité. Lorsque le mécanisme de mise à jour est résilient et fiable, l'entreprise peut en tirer parti au-delà des correctifs de sécurité pour fournir des mises à jour pour de nouvelles fonctionnalités en toute confiance, détaille Window Snyder. Cela peut même ouvrir de nouvelles sources de revenus pour certains clients. La sécurité peut être un catalyseur."

Contraindre les fabricants à sécuriser les appareils
Certains Etats réfléchissent à adopter des lois pour obliger les fabricants d'objets à sécuriser leurs appareils. Le Royaume-Uni a été précurseur. Le gouvernement a introduit un code de bonne conduite en 2018 et a présenté un projet de loi en 2019. Ce dernier est en cours d'adoption. Il obligera par exemple les fabricants d'informer les clients de la durée pendant laquelle un appareil recevra des mises à jour logicielles. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.