Thrasos lève 1,5 million d'euros pour optimiser le nettoyage des lignes de production dans l'agroalimentaire

Avec sa solution numérique, la société malouine permet aux industriels de l’agroalimentaire de faire des économies d’énergie et d’eaux lors de leurs opérations de nettoyage.

Partager
Thrasos lève 1,5 million d'euros pour optimiser le nettoyage des lignes de production dans l'agroalimentaire
Thrasos cible les industriels de l’agroalimentaire qui utilisent des stations Nep de nettoyage en place.

Labélisée Greentech innovation depuis la mi-octobre par le Ministère de la Transition Ecologique, Thrasos veut, avec sa plateforme logicielle, permettre aux industriels d’optimiser de façon autonome les programmes de nettoyage de leurs lignes de production.

"Notre solution cible les lignes de production de process liquides dont le nettoyage est réalisé par des stations Nep de nettoyage en place. L’objectif est d’optimiser les opérations de nettoyage et de désinfection, afin de réduire les consommations d’énergies, d’eau et d’éventuelles contaminations", explique Mahieddine Chergui qui a fondé Thrasos à Saint-Malo en septembre 2020.

Concrètement, la solution analyse, en temps réel, les paramètres qui impactent la nettoyabilité des lignes. Compatible avec les logiciels de gestion des stations NEP, la solution de Thrasos propose alors des programmes adaptés pour prévenir les mauvais nettoyages et maximiser leur efficacité pour garantir une sécurité alimentaire accrue. Un partenariat a été noué avec un institut de recherche en sciences alimentaires pour déployer une approche rationnelle et scientifique de cette question de l’hygiène.

Des économies concrètes en eau et énergies

Depuis l’an dernier, de premières expérimentations ont été réalisés sur des sites industriels. La solution a notamment été testée chez Laïta, filiale laitière du groupe agroalimentaire coopératif breton Even, Thrasos ayant été lauréat de leur concours d’innovation.

"Nous arrivons à atteindre les 40 % d’économie d’eau et on dépasse même les 50 % sur le volet énergétique. On voit, avec la flambée des prix de l’énergie et des matières premières, un intérêt de plus en plus important des industriels," indique Mahieddine Chergui, qui réalise en amont de l’installation de la solution un audit terrain pour analyser le fonctionner de la ligne de production.

La start-up vient d’annoncer la clôture d’une première levée de fonds d’1,5 million d'euros réalisée auprès de Breizh Up, Ouest Croissance et Krezig invest, des fonds régionaux. "L’opération nous a permis d’étoffer notre équipe afin de pouvoir internaliser le développement de la solution, en vue du lancement commercial prévu début 2023." Installée à la pépinière Odyssée de Saint-Malo, la société emploie aujourd’hui 11 salariés. Un autre recrutement est prévu à court-terme.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS