Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tiger Lake, GPU gaming dédié, concept Horseshoe Bend… les annonces d'Intel au CES 2020

Intel a profité du CES 2020 pour donner un aperçu de sa riposte à l’architecture Zen 2 d’AMD. Les processeurs Tiger Lake, dont les premiers modèles arriveront sur le marché cette année, représenteront un gain de performance significatif. Ils intégreront la nouvelle architecture graphique Xe, dont Intel a par ailleurs dévoilé sa première puce dédiée : DG1.
mis à jour le 09 janvier 2020 à 04H25
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tiger Lake, GPU gaming dédié, concept Horseshoe Bend… les annonces d'Intel au CES 2020
Gregory Bryant présente une puce Tiger Lake pour ordinateur portable ainsi que la carte mère associée. © Intel

Intel a évoqué de nombreux projets en cours lors de sa conférence du CES 2020, qui s’est tenue le 6 janvier. Projet Athena (désormais 25 machines certifiées, 50 autres le seront en 2020), conduite autonome avec Mobileye, cartographie dopée à l’IA pour aider la Croix-Rouge, vidéo volumétrique appliquée au sport… Mais les deux annonces les plus marquantes, concernant les processeurs Tiger Lake et la plate-forme GPU Xe, ont été gardées pour la fin de la conférence.

 

Les premières puces intégrant Xe dès 2020

Après deux années de travail, Intel a donné un aperçu de sa première puce graphique dédiée dans sa version grand public, baptisée "DG1" pour le moment. Peu de détails ont été communiqués sur elle, mais Intel a montré une vidéo du jeu Destiny 2 tournant dessus. L'entreprise a par ailleurs révélé que la plate-forme Xe sera intégrée aux processeurs Tiger Lake, dont les premiers exemplaires doivent être commercialisés en 2020. Sous cette forme mobile, elle fournira des performances graphiques deux fois plus élevées que l'architecture actuelle (qui en est à sa 11e génération).

 

 

Tiger Lake est l’autre point marquant de la conférence. Intel a présenté un ordinateur portable en étant équipé et faisant tourner le jeu Warframe. L’Usine Digitale a par la suite pu le prendre en main lors d’un événement dédié, durant lequel un wafer Tiger Lake (une galette de silicium à partir de laquelle les processeurs sont découpés) était aussi exposé.

 

Des gains de performances importants avec Tiger Lake

Cette génération de CPU, qui sera gravée avec une finesse de 10 nm+, représentera une augmentation de performance conséquence à génération égale, d’après Intel. Gregory Bryant, le patron de la division Client Computing au sein d’Intel, s’est avancé sur scène à dire qu’il s’agit d’un pourcentage à deux chiffres, et qu’il est de "bien plus que 10%". Outre la partie graphique mentionnée plus haut, il faut s’attendre notamment à d’importants gains pour les calculs liés à l’intelligence artificielle. Également notable : la compatibilité avec la norme Thunderbolt 4, dont le débit est quatre fois supérieur à celui de l’USB 3.0.

 

 

Un concept d'ordinateur portable aux airs de tablette pliable

Autre appareil tirant parti d’un CPU Tiger Lake intégrant un GPU Xe : un nouveau prototype d’ordinateur portable équipé d’un écran OLED pliable de 17,3 pouces, dans le corps d’un laptop 12 pouces. Il est baptisé "Horseshoe Bend", en référence à la forme d’un fer à cheval. Déplié, l’écran tactile peut être utilisé comme une grande tablette pour regarder des films ou bénéficier d’un large espace de travail.

 

Lorsqu’on le replie à moitié, à la manière d’un laptop traditionnel, le clavier virtuel de Windows 10 apparaît automatiquement. Le prototype est par ailleurs est accompagné d’un clavier physique sans fil optionnel qui peut être utilisé de façon déporté ou accroché sur une moitié de l’écran. L’Usine Digitale a eu l’occasion de le voir de près, et le concept nous a paru prometteur, bien qu’Intel n’ait pas souhaité le replier complètement devant nous.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media