Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

TikTok accusé d'avoir secrètement collecté des données sur ses utilisateurs via une faille d'Android

Vu ailleurs TikTok aurait récupéré les adresses MAC de milliers d'utilisateurs à l'aide d'une faille du système d'exploitation Android, selon une enquête du Wall Street Journal. Ces identifiants uniques sont utilisés par les appareils électroniques lors de connexion à des réseaux, et sont utilisés pour la publicité ciblée car ils permettent de facilement reconnaître (et donc traquer) un appareil mobile.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

TikTok accusé d'avoir secrètement collecté des données sur ses utilisateurs via une faille d'Android
TikTok accusé d'avoir secrètement collecté des données sur ses utilisateurs via une faille d'Android © Pixabay

Alors que Donald Trump menace de bannir TikTok des Etats-Unis sur fond d'accusations de transmission des données utilisateurs au gouvernement chinois, le Wall Street Journal révèle que l'application de création et de partage de vidéo a secrètement collecté des données sur ses utilisateurs.

Récupération de l'adresse MAC
Dans une enquête publiée mardi 11 août 2020, le quotidien américain explique que TikTok a tout bonnement contourné une règle de sécurité du système Android de Google afin de récupérer des identifiants uniques, les adresses MAC, de millions d'appareils mobiles sur lesquels tournait l'application. Pour parvenir à ce résultat sans se faire découvrir, TikTok a dû ajouter une couche supplémentaire de chiffrement dans le code de son application.

Une fois collectée, cet identifiant permet de traquer les utilisateurs en ligne. L'adress MAC est notamment utilisée pour la publicité ciblée, car il est difficile de les changer et elle permet donc d'identifier les smartphones même lorsque les utilisateurs changent leurs paramètres de confidentialité. En collectant en secret ces identifiants chez ses utilisateurs, TikTok passe outre leur volonté de refuser d'être pistés.

TikTok dans le viseur de la CNIL

 

En France, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) vient d'ouvrir une enquête sur TikTok suite à une plainte d'un utilisateur. Mais l'enquête du gendarme français est plus large que cette première plainte, et il va regarder en détail si l'application chinoise se conforme ou non au RGPD, le Règlement européen sur la protection des données.


L'application de ByteDance aurait collecté cette adresse MAC pendant au moins 15 mois, selon le Wall Street Journal. Cette pratique abusive de collecte des données aurait cessé en novembre dernier lors d'une mise à jour de TikTok. La très populaire application de partage de vidéo ne réfute pas ces informations, mais elle se dit désormais engagée à protéger la confidentialité et la sécurité de sa communauté. Elle assure que sa version actuelle ne collecte pas les adresses MAC et ajoute n'avoir jamais transmis de données utilisateurs au gouvernement chinois.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media