Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

TikTok s'autorise la collecte des données biométriques de ses utilisateurs américains

Vu ailleurs Après avoir échappé in extremis à l'interdiction sur le sol américain, le réseau social TikTok fait de nouveau parler de lui. L'application a récemment changé ses conditions d'utilisation afin de collecter les empreintes faciales et vocales de ses utilisateurs américains.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

TikTok s'autorise la collecte des données biométriques de ses utilisateurs américains
TikTok s'autorise la collecte des données biométriques de ses utilisateurs américains © Kon Karampelas/Unsplash

TikTok s'autorise la collecte de données biométriques de ses utilisateurs américains. Empreintes, reconnaissance faciale et vocale, sont concernées par la mise à jour de ses conditions d'utilisation réalisée mercredi 2 juin 2021, rapporte TechCrunch.

Empreintes faciales et vocales
De manière très discrète, l'application chinoise de partage de vidéos a mis à jour ses conditions d'utilisant en indiquant qu'elle peut "collecter des identifiants biométriques et des informations biométriques" à partir du contenu publié par ses utilisateurs. Cela concerne les les empreintes faciales et vocales de ses utilisateurs, telles que définies par les lois américaines.

Ce changement survient alors qu'en février dernier, ByteDance, la société mère de TikTok, a accepté de payer 92 millions de dollars pour mettre fin à des dizaines de poursuites judiciaires menées dans l'Illinois. Le réseau social était accusé de recueillir illégalement les données personnelles de ses utilisateurs, y compris des informations biométriques, et les partageait avec des tiers dont certains étaient situés en Chine. ByteDance a alors accepté de ne pas utiliser TikTok pour collecter les données biométriques des utilisateurs "sauf si cela est expressément indiqué dans sa politique de confidentialité et en conformité avec toutes les lois applicables".

Une vide juridique dans plusieurs états  
Pour l'heure, TikTok n'explique pas comment elle s'y prendrait pour obtenir les "autorisations requises" auprès des utilisateurs, ni si elle s'appuierait sur les lois nationales ou fédérales. Seuls quelques États américains disposent d'un cadre juridique sur la confidentialité des données biométriques, notamment l'Illinois, Washington, la Californie, le Texas et New York. Ainsi, comme l'affirme TechCrunch, si TikTok ne demande le consentement que "lorsque la loi l'exige", cela pourrait signifier que les utilisateurs des autres États n'auraient pas à être informés de la collecte de ces données.

TikTok explique vouloir collecter ces données pour une meilleure utilisation "des effets vidéo spéciaux, de la modération du contenu, de la classification démographique ainsi que pour les recommandations de contenu et de publicité". Le réseau social indique que ces données serviront également à "d'autres opérations ne permettant pas d'identifier les personnes". Contacté par TechCrunch, TikTok a refusé de donner davantage de détail pour l'instant notamment sur le recueil du consentement des utilisateurs.

TikTok a évité l'interdiction
Pour rappel l'administration Trump a tenté d'interdire TikTok. L'application, alors qualifiée de menace pour la sécurité nationale, avait échappé in extremis à l'interdiction suite à la décision d'un juge fédéral. Depuis l'application se défend de partager les données de ses utilisateurs et tente tant bien que mal de regagner la confiance de son public américain. Mais il est peu probable que ces nouvelles rassurent les utilisateurs américains.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.