Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tim Cook : "L’entreprise n’est pas un hobby, c’est déjà 25 milliards de dollars de revenu pour Apple !"

Invité du bouillonnant CEO de Box, Aaron Levie, pour l’ouverture de la conférence BoxWorks 2015 qui se déroule à San Francisco jusqu’au 30 septembre, Tim Cook, le big boss d’Apple, a choisi de parler "entreprise". Un secteur qui apporte déjà 25 milliards de dollars de revenu à la firme à la pomme ! Et encore, tout reste-t-il à faire en matière de partenariats applicatifs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tim Cook : L’entreprise n’est pas un hobby, c’est déjà 25 milliards de dollars de revenu pour Apple !
Tim Cook : "L’entreprise n’est pas un hobby, c’est déjà 25 milliards de dollars de revenu pour Apple !"

Alors que non loin de là, Google annonçait ses nouveaux Nexus, Tim Cook, le big boss d’Apple, a choisi de parler "entreprise" au Moscone Center de San Francisco. Il était l’invité du bouillonnant CEO de Box, Aaron Levie, pour l’ouverture de la conférence BoxWorks 2015 qui se déroule jusqu’au 30 septembre. Le jeune patron a accueilli son aîné autour d’un bon feu de bois, parfaitement imité par une app sur iPad ! Le ton était donné. On peut parler d’un sujet sérieux — le business de l’entreprise pour Apple — en se détendant !

 

"Ce n’est pas un hobby", a insisté Tim Cook, avant d’en donner une preuve incontestable : "Durant les douze mois qui se sont terminés en juin, nous avons réalisé 25 milliards de dollars sur le marché professionnel. Et ce n’est rien à côté de ce qu’il est possible de faire. Sky is the limit."

 

Apple, l’anti Google

"Bien sûr, nous nous sommes focalisés sur le consommateur final, a-t-il rapidement reconnu. Mais aujourd’hui quand on veut un smartphone, quand on veut une voiture, on ne demande pas "un smartphone d’entreprise" ou "une voiture d’entreprise". Nos clients veulent un iPhone au bureau. Et cette tendance s’est encore accentuée avec l’arrivée de l’iPad". Pour le patron d’Apple, la firme est donc bien placée pour intéresser les entreprises. "La question, c’est comment rééquilibrer entre consommateur et professionnel. "Ce qui fait d’excellents produits, c’est notre intégration entre logiciel et matériel, la sécurité et le design. Et nous avons la chance de n’avoir que quelques modèles et un écosystème non fragmenté". Une référence non voilée aux centaines de mobiles Android et aux multiples versions de l’OS de Google.

 

Un partenariat avec Box encore à définir

La présence de Tim Cook sur la scène de l’événement annuel de Box confirme sans ambiguïté que le géant travaille avec son jeune voisin californien. Le partenariat avait jusque-là simplement été évoqué au détour de l’annonce des résultats du deuxième trimestre 2015 d’Apple. Sans plus de détails. Le patron de la firme de Cupertino n’en a pas donné plus ce 29 septembre. Mais on devine au travers de ses propos qu’Apple pourrait s’appuyer sur a plate-forme de Box et ses développements spécifiques pour certains secteurs (distribution, santé, média, finance…) afin de cibler certaines entreprises.

 

Changer la façon dont les gens travaillent

Tim Cook a ainsi reconnu une faiblesse d’Apple vis-à-vis du marché professionnel : "Nous n’avons pas une connaissance pointue des marchés verticaux. C’est important de reconnaître ce que l’on a et ce que l’on n’a pas. Par contre, pour le consommateur final, nous avons bâti un écosystème avec des apps qui répondent à tous les besoins, en nous appuyant sur des développeurs." Et c’est donc pour faire de même pour les entreprises qu’Apple a choisi de passer par des partenariats. "Avec IBM, avec Cisco, avec des entreprises focalisées sur le mobile comme Box… Nous voulons proposer avec eux, une suite d’applications pour l’entreprise, pour changer la façon dont les gens travaillent, en s’appuyant sur la mobilité. Dans le cadre du programme Mobility Partner que nous avons annoncé, dans lequel nos développeurs travailleront avec ces partenaires."

 

Des concurrents partenaires, et vice versa

À l’unisson avec Aaron Levie, Tim Cook a rappelé combien était révolue l’époque où chaque grand de l’informatique, Apple, IBM, Microsoft avait son île bien à lui. "Aucune allusion à Larry ?" a interrogé, malicieux, le patron de Box, en référence à l’île du patron d’Oracle, Larry Ellison ? Pas de réponse côté Tim Cook qui a laissé la responsabilité du propos à son jeune homologue, en tentant de ne pas s’étouffer de rire. "Avec Microsoft, par exemple, nous sommes toujours concurrents, mais nous sommes aussi partenaires. Parce que c’est ce que nos clients veulent. Ils veulent Office sur Mac, et que ce soit une meilleure version que sur Windows." Une plaisanterie à destination d’une salle acquise à sa cause.

 

Réinventer les entreprises à partir du mobile

Le point commun entre Box et Apple, c’est de vouloir accompagner les entreprises dans leur transformation digitale en partant du mobile. L’outil natif des professionnels aujourd’hui. "Beaucoup du workflow passe par le mobile aujourd’hui", rappelle Aaron Levie. "Il faut que les entreprises réinventent leur business à partir du mobile, a ajouté Tim Cook. Et pas seulement pour le mail, ou de la navigation sur Internet ! C’est encore trop souvent cela. Il faut repenser tout ce que l’on fait à partir du mobile."

 

Quid des Mac ?

Une question s’imposait par ailleurs, et Aaron Levie l’a posée. "Est-ce que le succès d’iOS attire aussi de l’attention autour des Mac ?" Longtemps, et encore aujourd’hui, en entreprise, la bataille s’est jouée entre les postes de travail d’Apple et les PC, à la faveur de ces derniers. Le patron d’Apple a insisté sur le fait qu’aujourd’hui, aucun produit ne retirait de valeur à l’autre chez Apple. "Toute la journée, tout le monde passe du Mac à l’iPhone, à l’iPad, voire l’iWatch. Nos esprits ne font plus de différence tranchée entre ce qui est le travail et ce qui ne l’est pas." Le Mac reste bel et bien un maillon de la chaîne.

 

Ce qui se dessine au travers de ses partenariats, dans lesquels on retrouve toujours les mêmes acteurs : Apple, IBM, Microsoft, Cisco, et Box, c’est une nouvelle informatique d’entreprise. "Mobile first", installée dans le cloud, agile… Une informatique digne de la transformation digitale des entreprises ?

Emmanuelle Delsol, San Francisco

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale