Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tim Cook, un chevalier blanc de la vie privée très opportuniste

Alors qu’il était honoré comme un des "champions de la liberté 2015", le patron d’Apple en a profité pour critiquer – sans les citer –  Google et Facebook qui basent les revenus sur la commercialisation des données personnelles. "Si c’est gratuit, vous êtes le produit" a-t-il expliqué en substance. La presse américaine y voit, entre autres, un rappel de l’importance prise dans le numérique par le sujet de la vie privée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tim Cook, un chevalier blanc de la vie privée très opportuniste
Tim Cook, un chevalier blanc de la vie privée très opportuniste © Le magit - Flickr - C.C.

"Une menace envers l’american way of life". Voilà comment Tim Cook, le patron d’Apple, qualifie la façon dont se comportent certains grands acteurs de la Silicon Valley. Comprenez en particulier, Google et Facebook, même s’il ne les a pas citées nommément. Le modèle de ses voisins californiens repose en effet sur la gratuité des services en échange de la commercialisation auprès d’annonceurs de données prélevées et croisées (même si elles sont "anonymisées"), alors qu’Apple, lui, vend – cher  –  ses produits et services.

Le successeur de Steve Jobs a évoqué la question à l’occasion d’un discours donné depuis sa Silicon Valley à l'occasion d'un dîner de l’EPIC (Electronic privacy information center) à Washington le 1er juin. Le centre d’information l’a honoré comme un des "champions of freedom" (champions de la liberté) de 2015.

Reste que, même si elle ne revend pas les données à d’autres, la firme à la pomme, elle-aussi, se sert dans les informations de ses utilisateurs. Et, comme les autres, elle a la possibilité de croiser géolocalisation, requêtes, goûts musicaux ou cinématographiques, etc. La différence, certes, c’est qu'elle est la seule à en tirer profit... Et critique. L’an dernier, Apple a dû faire face au scandale de la diffusion de milliers de photos de célébrités nues).

La vie privée, nouvel argument concurrentiel

Comme l’expliquent les sites spécialisés The Verge ou TechCrunch, on pourrait aussi reprocher à Apple de, justement, ne pas assez exploiter les données et du coup, proposer des services de qualité inférieure. Mais comme l’analyse The Verge, ce que la croisade de Tim Cook pour la vie privée révèle plus certainement, c’est la place prise par cet argument dans la concurrence entre grands du numérique.

Montrer patte blanche sur le sujet de la protection de la vie privée pourrait devenir tout aussi important que proposer des services de qualité pour les acteurs du numérique. Les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage de citoyens dans le monde entier par la NSA ne sont pas étrangères à ce changement de mentalité.

Une sociologue américaine citée par le blog Big Browser du Monde, propose même de payer Facebook plutôt que de lui confier toutes ses informations personnelles. Selon elle, moins d’un euro par mois pour chacun des utilisateurs, rapporterait au réseau social plus que la publicité. Plus difficile à appliquer cependant aux services de Google. 90% du chiffre d'affaires du Californien (66 milliards de dollars) provient de la publicité. Et donc, des données de ses utilisateurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale