Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Tokyo 2019] Suzuki, Honda, Toyota… le futur de la mobilité vu par les constructeurs japonais

Les constructeurs japonais Suzuki, Honda et Toyota présentent leur vision du futur de la mobilité, et plus spécifiquement du transport automobile, au salon de Tokyo. Au menu : autonomie de conduite, multimédia, hotspot Wi-Fi intégré et tableau de bord en réalité augmentée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Tokyo 2019] Suzuki, Honda, Toyota… le futur de la mobilité vu par les constructeurs japonais
[Tokyo 2019] Suzuki, Honda, Toyota… le futur de la mobilité vu par les constructeurs japonais © Léna Corot

Les constructeurs automobiles japonais ont profité du salon automobile de Tokyo, qui se tient du 24 octobre au 4 novembre 2019, pour présenter leur vision du futur de la mobilité au travers de concept cars ou de nouveaux modèles commerciaux. Tour d'horizon des projets de Suzuki, Honda et Toyota.

 

Un concept autonome et une citadine pour Suzuki

Le concept de véhicule autonome Hanare de Suzuki fait ses débuts au salon de Tokyo. Si le constructeur avait déjà dévoilé quelques photos, c'est la première fois que ce minibus autonome est montré au grand public. Hanare dispose d'un espace intérieur assez grand : des sièges, situés à chaque extrémité du véhicule, se font face et un écran est fixé sur une des parois latérales. De l'autre côté, une porte couvrant presque toute la largeur du véhicule s'ouvre par le haut. Au-delà de ces caractéristiques, peu d'informations ont été données par le constructeur sur ce minibus autonome.

 

 

Suzuki n'en reste pas là puisque le constructeur japonais a aussi présenté le Waku Spo. Un petit coupé hybride rechargeable que le constructeur veut rendre modulable, que ce soit au niveau de la forme du véhicule, du design de sa calandre ou du contenu affiché sur son tableau de bord.

 

 

 

Honda revoit le système d'info-divertissement de la Jazz

La Honda Jazz, ou Fit au Japon, fait peau neuve. Le constructeur a présenté une nouvelle version de sa citadine qui est équipée de série d’une motorisation hybride à deux moteurs. La Honda Fit est dotée du nouveau module de communication embarqué baptisé Honda Connect que le constructeur souhaite implémenter sur ses autres modèles, pour l'améliorer au fil du temps. Un hotspot Wi-Fi permet aux occupants d'être toujours connectés.

 

La nouvelle interface LED à écran tactile permet une utilisation proche de celle du smartphone, notamment avec une fonctionnalité de balayage permettant de revenir sur les applications récemment utilisées. Dans cette nouvelle version de la Jazz, il sera possible d'afficher le contenu de son smartphone à l'écran du véhicule via Android Auto ou Apple CarPlay au moyen d'une connexion sans fil.

 

 

La Honda Jazz sera dotée des systèmes de sécurité et d'aide à la conduite Honda Sensing. Une nouvelle caméra haute définition à angle plus large équipe la citadine et permet de mieux détecter le bord des routes. Le système de prévention des collisions par freinage a été amélioré, le régulateur de vitesse adaptatif peut suivre la vitesse de la circulation dans les embouteillages et le système de maintien dans la voie peut être actionné sur les routes urbaines et rurales en plus des voies rapides. La Honda Jazz sera commercialisée à partir de mi-2020 sur le marché européen.

 

 

Un assistant personnel pour le Toyota LQ

De son côté, Toyota a présenté son nouveau concept LQ, successeur du Concept-i, doté d'un système de conduite autonome de niveau 4 SAE. Le LQ est aussi équipé d'un assistant personnel embarqué baptisé Yui. Ce dernier pourra apprendre auprès du conducteur et lui offrir une expérience de mobilité personnalisée, selon Toyota. Yui doit être en capacité de comprendre l'état émotionnel du conducteur à tout moment afin d'y répondre de manière adaptée.

 

 

Le concept de Toyota dispose d'une fonction de réalité augmentée sur l'affichage tête haute qui permet au conducteur de visualiser rapidement les informations de conduite. Le constructeur prévoit d'ouvrir un programme d'essais publics de juin à septembre 2020 à Tokyo. Baptisé "Toyota Yui Project Tours 2020", il permettra à des automobilistes de testé le LQ et son assistant Yui.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media