Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

TomTom veut remonter la pente en montant à bord des véhicules autonomes avec Bosch

TomTom et Bosch vont poursuivre leur collaboration dans les véhicules autonomes, a annoncé ce 21 juillet le spécialiste néerlandais de la cartographie. Il va développer pour l'équipementier allemand des cartes extrêmement précises qui devraient permettre aux voitures intelligentes de circuler sans encombre sur la route. Cet accord donne un peu d'espoir au groupe, qui espère tirer de ce nouveau savoir-faire de substantiels revenus, alors que ses bénéfices nets ont baissé de 66% sur un an au deuxième trimestre 2015.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

TomTom veut remonter la pente en montant à bord des véhicules autonomes avec Bosch
TomTom veut remonter la pente en montant à bord des véhicules autonomes avec Bosch © D.R.

Les bénéfices nets de TomTom sont en chute libre, passant de 9 millions d'euros au deuxième trimestre 2014 à tout juste 3 millions un an plus tard, soit une baisse de 66%. Malgré tout, le spécialiste néerlandais des boitiers GPS espère redécoller grâce au véhicule autonome. Il a annoncé ce 21 juillet avoir prolongé son partenariat avec l'équipementier Bosch dans le domaine.

 

Il développera pour lui des cartes très fines, précises "au décimètre près", destinées à être utilisées dans ses voitures intelligentes. "D'ici fin 2015, nous voulons utiliser ces plans […] pour tester les véhicules autonomes Bosch sur les autoroutes et les routes semblables en Allemagne", affirme dans un communiqué Jan Maarten de Vries, vice-président de la branche automobile de TomTom.

 

Les véhicule communiqueront directement avec la carte

 

Ces cartes sont nettement plus complexes que celles utilisées par les systèmes de pilotage classiques : elles sont constituées de plusieurs couches d'informations. La première, la "nappe de navigation", est utilisée par l'automobile pour calculer son trajet d'un point A à un point B, et enregistrer la séquence des rues à emprunter.

 

La deuxième, "la nappe de localisation", lui permet de se positionner en temps réel. Pour y parvenir, la voiture compare son environnement direct, perçu grâce à une série de capteurs, à celui décrit par la carte ultra-précise enregistrée sur son système. Elle sait ainsi exactement où elle se positionne à un instant T. La troisième, la "nappe d'aménagement des voies", lui donne accès aux panneaux de signalisation, aux limites de vitesse, à des informations en 3D comme les courbes et les pentes de la route...

 

mi-figue mi-raisin face au boom du mobile

 

Ce type de collaborations pourrait représenter pour le groupe un axe de développement important dans le futur, alors que les ventes de ses GPS personnels sont en baisse de 2% sur un an au deuxième trimestre. En cause, les nombreuses applications mobiles concurrentes et gratuites sont désormais disponibles pour les mobinautes.

 

TomTom bénéficie tout de même du boom du mobile : il fournit à Apple des données de cartographies pour son application Plans. Il s'ouvre également depuis peu aux objets connectés, notamment dans le domaine du sport. Lors du dernier marathon de Paris, deux journalistes ultra-connectés de L'Usine Digitale avaient ainsi pu tester des équipements fournis par la marque.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale