Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Top départ pour une expérimentation de navettes autonomes à Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Deux navettes autonomes du Français Milla Group circulent du lundi au vendredi entre la gare RER de Saint-Rémy-lès-Chevreuse et le parking de Coubertin à Chevreuse. Pour monter à bord il suffit de s'inscrire sur une application et réserver un trajet. Cette expérimentation est menée par la RATP qui veille à la bonne circulation des navettes depuis un centre de commandement situé dans le 12e arrondissement de Paris.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Top départ pour une expérimentation de navettes autonomes à Saint-Rémy-lès-Chevreuse
Top départ pour une expérimentation de navettes autonomes à Saint-Rémy-lès-Chevreuse © Groupe RATP

La RATP poursuit ses expérimentations de navettes autonomes. L'opérateur a lancé lundi 12 septembre 2022 le top départ d'une nouvelle expérimentation à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, dans les Yvelines. Cette fois, ce sont des navettes du fabricant Français Milla Group qui sont utilisées.
 

Une appli pour réserver un trajet

Deux navettes Milla Pods parcourent deux kilomètres sur routes ouvertes afin de relier la gare de RER de Saint-Rémy-lès-Chevreuse et le parking de Coubertin à Chevreuse. Elles peuvent transporter quatre passagers ainsi qu'un opérateur de sécurité. Les navettes circulent de façon autonome mais sont supervisées à distance depuis un poste de commandement des véhicules autonomes (PCVA) situé dans le 12ème arrondissement de Paris.

Pour monter à bord, il faut au préalable s'inscrire sur une application dédiée puis réserver le trajet souhaité. Le service est proposé du lundi au vendredi de 7h à 19h selon les réservations. Une navette toutes les 4 à 5 minutes peut circuler en moyenne. La RATP attend près de 10000 voyageurs au cours de cette expérimentation. Cette ouverture au public fait suite à une phase de tests qui s'est déroulée de mars à juillet.

La RATP multiplie les tests

Cette expérimentation est menée dans le cadre du consortium SAM et l'appel à projet EVRA en lien avec la stratégie nationale sur le véhicule autonome. 16 expérimentations dévoilées en 2019 ont été retenues dans ce cadre. Dans ce cadre, la RATP mène des essais à Vincennes et souhaite déployer des navettes autonomes dans Paris avec le projet Paris2Connect. En parallèle, un bus autonome est également évalué en région parisienne.

A Saint-Rémy-lès-Chevreuse, la RATP explique vouloir étudier l'offre de mobilité autonome sur le dernier kilomètre en zone péri-urbaine et rurale. Le but étant de proposer une alternative au véhicule personnel sur de tels trajets. Les retours des voyageurs sur cette ligne expérimentale quotidienne vont être étudiés et partagés avec des instituts de recherche. Le fait de devoir réserver son trajet sur une application dédiée va tout particulièrement être évalué.

Accélérer la vitesse des navettes

La RATP ajoute vouloir regarder de près l'intégration de ces navettes à la circulation péri-urbaine avec un trafic modéré. L'opérateur de transport ayant plutôt l'habitude jusqu'à présent de déployer des véhicules autonomes en milieu urbain. De même, la supervision à distance des véhicules sera également scrutée de près et ce d'autant plus qu'il est prévu de tester une augmentation de la vitesse de circulation des véhicules autonomes jusqu'à 50 km/h.

Ce dernier point est crucial. Pour apporter une vraie valeur ajoutée et ne pas gêner la circulation il est nécessaire que les véhicules autonomes soient capables de circuler à la même vitesse que les véhicules conduits manuellement. Pour l'instant, les navettes autonomes peinent à remplir leurs promesses sur ce sujet. Les freinages intempestifs et brutaux sont également un frein au déploiement de cette technologie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.