Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Toshiba et Microsoft s’allient dans l’Internet des objets

Les deux groupes veulent combiner les dispositifs électroniques du premier et le cloud du second pour simplifier aux entreprises la mise en place d’applications d’internet des objets. Ils comptent démarrer dès cette année par les secteurs de transport et logistique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Toshiba et Microsoft s’allient dans l’Internet des objets
Toshiba et Microsoft s’allient dans l’Internet des objets © CC jeferrb

Toshiba et Microsoft s’associent pour développer conjointement des solutions complètes d'internet des objets. Les deux groupes veulent combiner leurs savoir-faire complémentaires pour s’adresser de bout en bout à ce marché prometteur.

Le groupe japonais fournit des dispositifs électroniques comme les processeurs d’applications, les capteurs, les enregistreurs de conduite de véhicule ou les technologies de stockage de données, pour transformer les produits en objets connectés. De son côté, l’éditeur américain propose des services sur son cloud Azure pour la collecte, le stockage, l’exploration et l’analyse des données issues de ces objets.   L’un de ces services le plus avancé est l’apprentissage statistique à partir des big data ou Machine Learning, dont le rôle est de prévoir le futur à partir de données du passé. Les deux partenaires espèrent simplifier la mise en place d’applications en combinant leurs savoir-faire.

DES SOLUTIONS PACKAGÉES ET À L'ÉTAT DE L'ART

La surveillance des ascenseurs à des fins de maintenance prédictive illustre l’intérêt de cette alliance. Elle a besoin d’un côté de capteurs, processeurs et autres composants électroniques pour relever les données de fonctionnement des engins, et de l’autre, de services cloud pour suivre en temps réel et à distance les machines. Grâce à l’analyse des données avec le Machine Learning, il devient possible de prévoir où et quand les pannes vont se produire, et d’anticiper ainsi les interventions de maintenance. C’est ce que l’ascensoriste allemand ThyssenKrupp fait en s’appuyant sur le cloud Azure de Microsoft.

L’offre disponible aujourd’hui pour l’internet des objets est fragmentée entre une multitude d’intervenants sur la chaîne de valeurs : fournisseurs de composants électroniques, éditeurs de logiciels, opérateurs cloud, etc. En joignant leurs forces, Toshiba et Microsoft espèrent accélérer l’adoption de l’internet des objets en offrant des solutions packagées de bout en bout qui simplifient la mise en œuvre d’applications. Ils prévoient de démarrer cette année par les secteurs de transport et logistique. Avec la promesse des solutions à l’état l’art sur le plan technologique, rentables, évolutives et faciles d’usage.

L’Internet des objets est perçu comme un nouvel Eldorado. Selon la dernière étude du cabinet IDC, il représenterait une opportunité business de 1700 milliards de dollars dans le monde à l’horizon 2020. De quoi aiguiser bien des appétits. General Electric, Schneider Electric, Cisco, IBM, SAP, Qualcomm, Intel, Microsoft, Samsung… Tous les grands industriels, et pas seulement du numérique, se positionnent sur ce marché. Mais l’alliance entre Toshiba et Microsoft est la première du genre.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale