Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Toshiba met fin à son aventure dans la culture de légumes verts 2.0

Dans le cadre de son recentrage, le géant japonais de l’électronique Toshiba va fermer son usine de culture 2.0 de salades et autres légumes verts. Mais il compte poursuivre la vente de technologies pour ce nouveau marché.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Toshiba met fin à son aventure dans la culture de légumes verts 2.0
L'usine de salades et légumes verts de Toshiba, au Japon. © Toshiba

L’expérience de Toshiba dans la culture 2.0 de légumes verts aura été de courte durée. Le géant japonais de l’électronique, qui s’est lancé dans cette activité il y a deux ans, va y mettre fin. Cette activité de ne s’inscrit plus dans sa nouvelle stratégie de recentrage sur les solutions de stockage de données et d’infrastructure énergétique. Mais le groupe compte poursuivre la vente d'équipements et de technologies pour ce nouveau marché.

 

Modèle de culture inspiré de la fabrication de puces

En septembre 2014, Toshiba a ouvert à Yokosuka, au Japon, une usine d’environ 2000 mètres carrés pour la culture en milieu clos et aseptisé, rigoureusement contrôlé en luminosité, température et hydrométrie par des technologies numériques. A l'intérieur : des salades et autres légumes verts, sans pesticides. Ce modèle d’agriculture, inspiré de la fabrication des puces électroniques, vise à offrir aux consommateurs japonais une alternative d’aliments sains et de qualité aux produits traditionnels cultivés en champ libre sur lesquels pèsent des soupçon de contamination nucléaires depuis la catastrophe de Fukushima en 2011.

 

C’est cette usine que Toshiba prévoit de fermer à la fin de l’année 2016. Ebranlé par un scandale financier de 1,3 milliard de dollars (falsification des comptes financiers pour minimiser les pertes dans la télévision, l’électroménager ou les PC), le groupe est engagé dans une vaste restructuration qui l'amène à procéder à la vente ou l’arrêt de toute activité jugée non stratégique.

 

Panasonic, Fujitsu et Sharp continuent

Mais l’aventure de cette culture numérique de fruits et légumes dans des usines closes se poursuit au Japon chez d’autres électroniciens comme Panasonic, Fujitsu ou Sharp.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale