Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Total met le web sous écoute multilingue

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Total met le web sous écoute multilingue
Total met le web sous écoute multilingue

La veille et la remontée d’informations sont critiques chez Total. "Dans les géosciences, mais aussi dans l’exploitation pétrolière, le raffinage et les stations-service, le travail vise à anticiper l’évolution de nos métiers en détectant les signaux faibles, révélateurs de nouvelles tendances", souligne Claude Fauconnet, chef de projet innovation numérique. Le web offre un gisement quasi infini d’informations. À condition de s’affranchir des barrières linguistiques. Le pétrolier utilise donc l’outil d’analyse sémantique de l’éditeur français Proxem. Ce logiciel extrait l’information en combinant traduction automatique et validation manuelle. Il supporte quinze langues.

Total a fait ses armes avec un projet de veille en français et en anglais sur les techniques de traitement d’eau produite lors de l’exploitation pétrolière. "C’était un travail difficile, car on partait à la pêche de toutes les informations disponibles sur le sujet, note Claude Fauconnet. Il fallait trier et condenser les résultats trouvés. On a découvert des choses qu’on n’avait jamais vues auparavant." Le groupe a décidé d’industrialiser le procédé et de lancer une campagne de veille tous les six mois. Dans les géosciences, il a mené une recherche en onze langues. Problème ? On n’est pas sûr de la qualité de l’information sur le web. "Il y a toujours du bruit dans les signaux faibles, explique Claude Fauconnet. D’autant qu’on part à l’aveugle sans se soucier de ce qu’on va trouver. Alors on procède en deux étapes : on lance les filets et on récupère tout ce qu’on trouve, puis on fait le tri entre le bon grain et l’ivraie."

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media