Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Toujours en crise, Zynga rappelle l'un de ses fondateurs à la rescousse

L'éditeur de jeux vidéo pour Facebook, Zynga, confronté à une désaffection du public, a annoncé le retour de son fondateur et ancien PDG Mark Pincus.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Toujours en crise, Zynga rappelle l'un de ses fondateurs à la rescousse
Toujours en crise, Zynga rappelle l'un de ses fondateurs à la rescousse © ftchris - Flickr CC

Même joueur joue encore. Mark Pincus, fondateur de Zynga, qui a quitté la société américaine à l'été 2013, fait son retour dans l'entreprise, toujours pas sortie d'affaire. L'éditeur de jeux un temps ultra populaires sur Facebook (FarmVille, Cityville et Mafia wars) avait embauché Don Mattrick, qui avait pendant plusieurs années dirigé la filiale Xbox du géant Microsoft.

Celui-ci était parvenu à faire de Zynga une société "mobile first", davantage tournée vers les jeux pour terminaux nomades que ceux destinés à Facebook : ils représentent désormais 67% du chiffre d'affaires de la société contre 25% à son arrivée. Mais il n'a pas réussi, en moins de deux ans, à faire remonter le chiffre d'affaires de la société et limiter ses pertes. L'entreprise avait fini 2014 avec des revenus en baisse de 22% sur un an et une perte nette de 226 millions de dollars.

Bon ou mauvais signal ?

Le départ surprise de Dan Mattrick, qui s'est contenté d'indiquer qu'il "retournait au Canada", intrigue les analystes. Le titre Zynga a d'ailleurs perdu 11% dans des échanges d'après bourse, le 8 avril. Beaucoup ne comprennent pas pourquoi l'ancien de Microsoft, qui avait fait évoluer la stratégie de Zynga dans le bon sens, part avant d'avoir achevé le redressement de l'entreprise.

Pas sûr que le retour de Mark Pincus au poste de PDG améliore le climat au sein de l'entreprise, sur laquelle pèse toujours une épée de Damoclès : elle est accusée d'avoir induit en erreur ses actionnaires au sujet de ses perspectives avant et après son introduction en Bourse en décembre 2011. Zynga doit lancer une petite dizaine de nouveaux jeux en 2015.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

rocc
12/04/2015 10h13 - rocc

on ferme des jeux phares comme cityville mais on fait revenir un pdg qui n'avait pas su sauver la boite . c'est n'importe quoi !!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media