Toulouse Métropole, ville ouverte et intelligente... dans 5 ans

A l'issue de 8 mois de concertation élargie, Toulouse Métropole vient de présenter son nouveau schéma directeur de la Smart City. 15 grands chantiers prioritaires ont été listés avec une ligne budgétaire de 500 millions d'euros pour les 5 prochaines années.

Partager
Toulouse Métropole, ville ouverte et intelligente... dans 5 ans

La communauté urbaine de Toulouse, Toulouse Métropole, se rêve en ville du futur. Mais fait plus qu'en rêver. Elle vient d'adopter son nouveau plan Open Métropole, un schéma directeur pluriannuel pour un projet global Smart City, à l'échelle des 37 communes de son territoire intercommunal.

Ce plan s'est fixé 5 ambitions : une ville efficiente et respirable, une mobilité plus simple et fluide, une métropole internationale, une ville du bien-vivre et intergénérationnelle ; une ville belle, propre et sûre. Le budget se veut à hauteur de l'ambition : 500 millions d'euros sur 5 ans. "Et cela sans compter les financements privés qui pourront être mobilisés autour de certains projets", précise Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole, en charge de l'économie numérique.

Une démarche de co-construction

Ce plan est l'aboutissement d'une démarche originale de co-construction, engagée par la métropole toulousaine il y a un peu moins d'un an, dans le cadre d'une vaste consultation, conjuguant à la fois des groupes de travail animé tout au long de ces derniers mois par le Laboratoire des Usages, des séminaires associant des entreprises-partenaires et des citoyens et une e-consultation de la population concernée, via le site internet de Toulouse Métropole et les réseaux sociaux.

A l'arrivée : 350 citoyens associés et près de 80 entreprises mobilisés, mais aussi plusieurs clusters (DigitalPlace, RoboticsPlace, Mipirail) et les pôles de compétitivité Aerospace Valley, Cancer-Bio-Santé, Eau et Derbi (énergie). "C'est une nouvelle façon de travailler qui donne tout son sens à la notion d'Open Métropole", insiste Bertrand Serp.

Les 15 chantiers du plan Open Métropole 

- interactivité avec les citoyens (dont le développement du Laboratoire des Usages et de nouvelles déclinaisons d'interfaces en ligne)  

- promotion des initiatives citoyennes et entrepreneuriales (de nouveaux appels à idées sont en projet) 

- data plateformes autour des données publiques ouvertes 

- objets connectés pour faciliter la vie quotidienne

- hubs multimodaux

- réseau de transport structurant et innovant

- gestion de la congestion urbaine ; véhicule autonome et connecté

- opérations d'aménagement exemplaires (réseaux optimisés, zones ciblées basse consommation...)

- observatoire urbain intelligent, avec le déploiement de solutions prédictives intégrant des technologies spatiales, aériennes et terrestres

- mutualisation des réseaux ; parcours visiteur simple et fluide (expérience culturelle et touristique)

- quartiers intergénérationnels avec deux sites pilotes déjà engagés sur Blagnac et L'Union 

- propreté et rénovation des trottoirs

 

La démarche Smart City de Toulouse Métropole se veut basée sur trois grands principes : mettre le citoyen au cœur de la démarche, adopter une co-construction public-privé et le partage de la donnée publique. Rappelons que Toulouse préside l'association Open Data, qui regroupe les collectivités engagées dans le développement de la libération des données publiques.


15 grands chantiers

Le nouveau schéma directeur Smart City concerne tous les domaines du développement urbain et de la vie en dans la cité. "Il devra trouver un écho dans tous les projets structurants du territoire", souligne Bertrand Serp. A l'arrivée, quinze grands chantiers ont été clairement identifiés. Une quarantaine de projets innovants s'inscrivent déjà dans cette démarche, dans les domaines de l'énergie, des transports, du tourisme ou encore de la culture, avec une forte implication du numérique.

Certains sont déjà lancés, dans le cadre de consortium ou de partenariats publics-privés, dont le déploiement de la 4G dans le métro toulousain, promis pour fin 2016, ou celui du wifi en ville, dans le cadre de partenariats avec les opérateurs, ou encore l'opération d'aménagement pilote conduite sur l'éco-quartier de La Cartoucherie, en partenariat avec des promoteurs. Le projet Sogrid, conduit par ERDF et STMicroelectronics, qui vise à développer les nouveaux protocoles de communication dédiés aux réseaux de distribution d’électricité, entre quand à lui en phase de test à Toulouse.

Les startups sont également au rendez-vous, dans le cadre d'opérations pilotes : la commune de L'Union teste ainsi une nouvelle solution du maintien à domicile des personnes âgées, via un système de détection du changement de comportement, à partir de capteurs, développé par Telegrafik et dans le cadre du projet "Smart Lighting", c'est la startup Kawantech qui teste un prototype de système d'éclairage qui s'adapte en fonction de la fréquentation.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS