Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

TousAntiCovid intègre un cahier de rappel numérique pour permettre le retour dans les lieux clos

A partir du 9 juin, date qui marque le début de la troisième étape du déconfinement, les restaurants, les bars et les salles de sport devront installer un QR Code à l'entrée de leur établissement pour que les clients puissent le scanner grâce à l'application TousAntiCovid et ainsi enregistrer leurs données pour être prévenus en cas de cas contact. Ils gardent cependant toujours la possibilité de transmettre leurs coordonnées sur papier. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

TousAntiCovid intègre un cahier de rappel numérique pour permettre le retour dans les lieux clos
TousAntiCovid intègre un cahier de rappel numérique pour permettre le retour dans les lieux clos © Andrew Seaman/Unsplash

Nouvelle étape dans le déconfinement dit nouvelle fonctionnalité dans TousAntiCovid. A partir du 9 juin, date de réouverture des restaurants, bars et salles de sport, l'application de contact tracing va se doter d'un cahier de rappel numérique sur le modèle des registres de coordonnées papiers rendus obligatoires lors du deuxième déconfinement pour les restaurants placés en zone d'alerte maximale.

L'objectif de cette nouvelle fonctionnalité, baptisée "TousAntiCovid Signal", est de pouvoir prévenir les personnes en cas de contamination au SARS-CoV-2 dans un lieu clos, où le risque de contamination est considérablement plus élevé qu'en extérieur.

Un QR Code à l'entrée des lieux clos
Ce cahier de rappel numérique fonctionnera depuis l'application en scannant un QR Code situé à l'endroit du lieu où le port du masque n'est pas possible en permanence, c'est-à-dire les restaurants, les bars et les salles de sport. Quand un utilisateur scanne le QR Code, le code du lieu, l'heure de visite et sa durée sont enregistrés localement sur son téléphone uniquement.

La validité du scan durera deux heures et il ne sera pas nécessaire de scanner le QR Code à la sortie. Bien que ce dispositif soit obligatoire pour aller dans ces lieux, les personnes auront toujours la possibilité d'inscrire leurs coordonnées dans un cahier de rappel manuel sans avoir recours à l'application de contact tracing.

Lorsqu'une personne est déclarée positive au Covid-19, deux types de notification peuvent être reçus : une notification orange si au moins une personne est contagieuse ou rouge à la suite de la détection d'un cluster (au moins trois personnes ayant fréquenté un même lieu pendant la période où elles sont susceptibles d'avoir été contaminées).

Aucune donnée nominative n'est collectée
Le gouvernement promet qu'aucune donnée "nominative" ne sera collectée car le QR Code correspond à "un identifiant crypté". "Il ne contient aucune information sur le nom ou l'adresse du lieu", peut-on lire dans le dossier de presse. Les enregistrements seront automatiquement effacés au bout de 14 jours.

Du côté des professionnels, le gouvernement a mis à leur disposition un site web pour générer gratuitement leur QR Code. Deux informations sont demandées : le type et la taille de l'établissement. Un numéro vert a également été mis en place pour recueillir les éventuelles questions des professionnels.

La Cnil fait volte-face
Le gouvernement affirme que la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a émis un avis positif sur cette version électronique du cahier de rappel. Pourtant, en octobre dernier, comme l'a fait remarqué sur Twitter le journaliste à Numerama François Manens, la Cnil avait affirmé qu'il n'était pas possible de conditionner l'entrée dans un lieu au recueil des données personnelles. "Le responsable de traitement ne peut pas refuser l’accès à son établissement, si la personne refuse de communiquer ses données", écrivait-elle à ce sujet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.