Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Toyota (aussi) pourrait embarquer Android Auto dans ses véhicules

Vu ailleurs Toyota pourrait annoncer début octobre la compatibilité de ses véhicules avec Android Auto, selon Bloomberg. Une telle annonce, survenant neuf mois après avoir annoncé la compatibilité de ses véhicules avec le système d'Apple CarPlay, montrerait que le constructeur japonais s'est finalement plié à ces systèmes d'info-divertissement  développés par Google et Apple après avoir tenté de développer le sien.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Toyota (aussi) pourrait embarquer Android Auto dans ses véhicules
Toyota (aussi) pourrait embarquer Android Auto dans ses véhicules © Flickr - d3ims - c.c

Toyota sur les traces de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ? Le constructeur aurait accepté d'implémenter Android Auto dans ses véhicules, selon Bloomberg. Le constructeur japonais permettrait ainsi à ses clients d'utiliser le système d'info-divertissement de Google.

 

Une annonce début octobre

Cette annonce, selon laquelle il serait désormais possible d'utiliser Android Auto dans les véhicules Toyota, pourrait survenir début octobre. Toyota avait annoncé la compatibilité de ses véhicules avec CarPlay d'Apple en janvier dernier. Connu pour être réfractaire depuis plusieurs années à l'implémentation des systèmes d'exploitation développés par Google et Apple, Toyota changerait donc d'avis. La raison principale ? Convertir de nouveaux acheteurs désireux d'avoir un véhicule connecté plus en adéquation avec leur smartphone.

 

Auparavant les deux plates-formes pouvaient uniquement se connecter aux véhicules Toyota en passant par le logiciel open source du consortium SmartDeviceLink qui contrôle la façon dont Android Auto et CarPlay peuvent être utilisés. Cette alliance, fondée en 2016 et menée par Ford et Toyota, propose un logiciel permettant de relier son smartphone au système de bord du véhicule. Grâce à ce système, Toyota peut limiter l'accès d'Android Auto et CarPlay aux données du véhicule.

 

Un porte-parole du constructeur japonais a répondu à Bloomberg que le constructeur a conscience de la demande pour Android Auto et que la possibilité d'une connexion directe est en réflexion au sein de Toyota. Google a refusé de commenter l'information, ajoute Bloomberg.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media