Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Toyota choisit le système de simulation de conduite autonome Nvidia Drive Constellation

Le système de simulation de conduite autonome de Nvidia, baptisé Drive Constellation, est enfin disponible. Son premier client parmi les constructeurs automobile est Toyota, au travers de son institut de recherche TRI-AD. Drive Constellation s'est par ailleurs doté de plusieurs nouvelles fonctionnalités, dont la possibilité d'être combiné à un simulateur physique et l'intégration avec les technologies de Cognata et IPG Automotive.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Toyota choisit le système de simulation de conduite autonome Nvidia Drive Constellation
Toyota choisit le système de simulation de conduite autonome Nvidia Drive Constellation © Nvidia

A l’occasion de sa conférence annuelle à San José (Californie) sur les GPU, Nvidia annonce le 18 mars 2019 la sortie de son système de simulation de conduite autonome Drive Constellation. Il avait été dévoilé lors de l’édition précédente il y a un an.

 

Il permet de simuler numériquement des situations de condition autonome de façon hyper réaliste en combinant deux serveurs : un qui génère l’environnement virtuel et les données des capteurs, l’autre qui reproduit exactement le comportement de conduite des véhicules autonomes (car il s’agit tout simplement du même système que celui que Nvidia propose aux constructeurs).

 

L'institut de recherche de Toyota comme premier client

Le premier constructeur automobile à en faire l’acquisition est Toyota, au travers de son institut de recherche TRI-AD (Toyota Research Institute-Advanced Development). Nvidia présente Drive Constellation à la fois comme une solution pour l’entraînement des systèmes de conduite, mais aussi pour leur validation par les organismes de régulation. Il est notamment utilisé par le groupe allemand TÜV SÜD, spécialiste de la certification et de l’évaluation des risques.

 

Cloud, simulateur physique... des fonctionnalités étendues

Au-delà du simple entraînement des modèles par les data centers, Drive Constellation se veut un outil souple : il permet par exemple à un ingénieur de soumettre un scénario pour qu’il soit calculé dans le cloud et d’en analyser les résultats directement sur sa station de travail afin d’itérer plus rapidement.

 

Par ailleurs, l’une des nouvelles fonctionnalités intégrées à Drive Constellation pour sa sortie est la possibilité d’utiliser un simulateur physique (une réplique de voiture dont les commandes sont répercutées dans l’environnement simulé), méthode sur laquelle s’appuie beaucoup les constructeurs automobiles.

 

Plusieurs autres fonctionnalités ont été intégrées à Drive Constellation par le biais de partenariats dans le cadre de ce que Nvidia qualifie de plate-forme ouverte. L’entreprise Cognata a par exemple rendu son modèle de simulation de trafic et de scénario de conduite compatible avec Constellation. IPG Automotive y a également adapté son logiciel CarMaker, qui permet de créer des prototypes virtuels détaillés de tous les sous-systèmes d’un véhicule.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale