Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Toyota débauche un ancien ingénieur de Google pour l'aider dans ses développements logiciels

Vu ailleurs Toyota a embauché un ancien ingénieur en robotique de chez Google pour accélérer le développement de son système Arene. Ce dernier doit permettre à Toyota d'installer ou mettre à jour à distance de nouvelles fonctionnalités sur ses véhicules en fonction des équipements dont ils disposent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Toyota débauche un ancien ingénieur de Google pour l'aider dans ses développements logiciels
Toyota débauche un ancien ingénieur de Google pour l'aider dans ses développements logiciels © Blue_j - Flickr - C.C.

Toyota a embauché un ingénieur phare de la robotique pour l'aider dans ses développements logiciels. James Kuffner, un ancien ingénieur de Google qui a participé à la recherche autour du véhicule autonome, est le CEO de Woven Planet Holdings Inc. Cette nouvelle entité doit s'occuper des développements autour de la smart city de Toyota qui doit voir le jour au pied du mont Fuji. Mais aussi d'un système baptisé Arene, rapporte Bloomberg.

Arene fournira une plateforme aux développeurs tiers pour déployer des applications et permettra à Toyota d'installer de nouvelles fonctionnalités à distance, en fonction des équipements dont disposent les véhicules.

Toyota essaye de rattraper Tesla
Toyota semble ainsi vouloir mettre en place le même type de fonctionnement que celui proposé par Tesla, qui a incontestablement bousculé le monde automobile avec ses véhicules électriques dont les logiciels peuvent être mis à jour à distance, qu'il s'agisse du système de freinage d'urgence, du verrouillage du véhicule ou de toute autre fonctionnalité. Tesla améliore l'autonomie de la batterie de ses véhicules et son système avancé d'aide à la conduite depuis 2012, rappelle Bloomberg.

Tesla a même récemment annoncé être prêt à commercialiser, sous la forme d'une licence, les logiciels embarqués dans ses véhicules. Lorsque Bloomberg a demandé à James Kuffner si Toyota pourrait être intéressé cette formule, il a rétorqué : "Nous avons un produit compétitif qui peut fonctionner avec différents types de matériels, donc peut être que dans le futur, Arene fonctionnera sur des équipements Tesla".

Les entreprises tech investissent le terrain
La majorité des constructeurs automobiles traditionnels proposera d'ici trois ou cinq ans des mises à jour à distance similaires à celles de Tesla, qui vont au-delà de l'amélioration des systèmes de navigation et d'info-divertissement de la voiture, selon certaines estimations relevées par Bloomberg. Se lancer dans les développements logiciels est une démarche coûteuse : en moyenne, les budgets de R&D des principaux constructeurs automobiles ont presque doublé au cours de la dernière décennie.

Ils se font bousculer par les entreprises technologiques alors que de plus en plus de logiciels sont embarqués au sein des véhicules. S'ils ont d'importantes connaissances pour la partie ingénierie et fabrication, les entreprises technologiques investissent de leur côté des milliards de dollars dans la mobilité, les véhicules connectés et les voitures autonomes. Que ce soit Alphabet avec sa filiale Waymo, Amazon qui s'est emparé de Zoox, ou même Baidu, Didi et Tencent, nombreux sont les entreprises technologiques à se lancer dans ce domaine.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.