Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Transformation digitale de la SNCF : ça roule ?

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Un peu plus d’un an après le lancement  plan #digitalSNCF, le 10 février 2015, la SNCF a fait le point sur sa transformation vers l’industrie 4.0. Wifi dans les rames, couverture 4G, maintenance prédictive, usine du futur, où en est vraiment la société ferroviaire ?

Transformation digitale de la SNCF : ça roule ?
Transformation digitale de la SNCF : ça roule ? © Sncf

Un voyage en train est toujours source de grand suspens pour qui tente de surfer sur internet. Connectera ? Connectera pas ? La couverture haut-débit ressemble à un gruyère et capter Edge est déjà une belle victoire ! Interpellée sur ce sujet en 2014 par la secrétaire d’Etat au numérique Axelle Lemaire, la SNCF s’attelle depuis à colmater les trous.  

 

Retrouvez notre dossier sur  #DigitalSNCF 

 

4G dans les trains : pas avant 2019

"La couverture en 4G le long des voies est en cours, et d’ici 2019, 90% du réseau ferroviaire sera connecté", a déclaré le président de la Sncf Guillaume Pepy, lors du lancement du deuxième volet du plan de transformation digitale. Quant au wifi, seuls les TGV seront équipés.  "Le TGV est un cas particulier, à cause de la vitesse, la 4G ne suffit pas. Nous travaillons avec Orange pour installer le wifi. D’ici fin 2017, 300 rames de TGV seront connectées", a promis le président.

 

maitenance prédictive : sur les rails

Ce plan de transformation digitale ne se résume cependant pas à déployer le Wifi et la 4G jusqu’en deuxième classe. La maintenance prédictive, basée sur l’internet des objets et le Big data, compte aussi parmi les pivots du programme. Aujourd’hui, 200 rames sont équipées de 2000 capteurs et envoient 70 000 informations dans le cloud par mois, d'après les chiffres de la SNCF. "On a ainsi une surveillance en temps réel des états de climatisations et de chauffage dans les trains. On minimise ainsi les retours sur le technicentre et on est capable d’anticiper les besoins en compétence, selon le type d’incident", détaille Cyril Verdun, responsable du pôle ingénierie matériel du technicentre saint-Pierre-des-corps. Caténaires, intérieurs des rames, rails... l’ensemble des équipements du réseau ferré bénéficieront de la maintenance prédictive.

 

L'USINE DU FUTUR : A VÉNISSIEUX EN 2019

Pour le voyageur, - qui ne peut toujours pas regarder en streaming le dernier épisode Game of Thrones -, les évolutions de la SNCF vers l'industrie 4.0 sont difficilement palpables. Mais pour les opérateurs du technicentre d’Oullins, près de Lyon, cette transformation est bien réelle. "L’installation de capteurs sur l’outillage permet de prédire les pannes, de mesurer la consommation énergétique des équipements et d’identifier des leviers pour la réduire", explique Sébastien Laurent, directeur du technicentre d’Oullins, avant de continuer :  "Nous testons aussi des cobots (robots collaboratifs, ndlr) pour assister les opérateurs sur des tâches répétitives et difficiles. On est en train de concevoir l’usine du futur !" Cette usine du futur sera installée à Vénissieux (près de Lyon) en 2019. 

 

CONVERGENCE IOT-BIG DATA : DES ÉCONOMIES EN 2020

Au-delà des avaries matérielles, de nombreux incidents extérieurs perturbent la circulation des trains. Forte des signaux remontés par les capteurs et d’algorithmes de croisement des données (températures des rails, météorologie…), la société compte maîtriser la végétation pour prévenir la chute de branches sur les voies.

 

"Rien n’échappe à cette transformation digitale, c’est une source de compétitivité et de productivité", estime Guillaume Pepy.  D’ici 2017, la société aura investi  500 millions d’euros pour ce plan, - dont 200 millions d’euros en 2016 -. La convergence de l’internet des objets et du big data devrait permettre d’économiser 1,5 milliards d’euros à l’horizon 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale