Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Transfr lève 12 millions de dollars pour sa solution VR dédiée à la reconversion professionnelle

Levée de fonds Spécialiste de la formation en réalité virtuelle, la start-up Transfr VR a annoncé avoir levé 12 millions d’euros pour déployer sa solution destinée à faciliter la reconversion professionnelle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Transfr lève 12 millions de dollars pour sa solution VR dédiée à la reconversion professionnelle
Transfr lève 12 millions de dollars pour sa solution VR dédiée à la reconversion professionnelle © Transfr

La start-up Transfr VR a annoncé mi-novembre avoir bouclé un nouveau tour de table en série A de 12 millions de dollars, mené par Firework Ventures. Ashley Bittner, l’une des cofondatrices de ce fonds, rejoint le conseil d’administration de la start-up. Cette levée de fonds vise à déployer les programmes de formation conçus pour stimuler la mobilité professionnelle de personnes en transition professionnelle.

Des formations pour les reconversions professionnelles
Transfr a mis au point une solution dédiée à la formation professionnelle en réalité virtuelle. Elle cible plus précisément les travailleurs en reconversion professionnelle qui quittent un emploi ou une zone géographique particulièrement affectés par la crise économique. Les programmes de formation sont ainsi conçus pour favoriser la mobilité économique dans des régions caractérisées à la fois par un taux de chômage significatif et une forte demande dans certaines compétences.

Transfr a mis au point des expériences immersives qui combinent apprentissage sur le terrain et enseignement formel pour donner aux travailleurs à fort potentiel "l’accès à une formation pratique et de meilleures perspectives en matière de carrière et salaire, quels que soient leurs antécédents professionnels", souligne Bharanidharan Rajakumar, fondateur et PDG.

Partenaire d'organismes publics
La start-up a noué des partenariats avec les pouvoirs publics, en particulier avec les administrations d’Etats, pour favoriser le recrutement de personnels là où sont les besoins. Elle travaille par exemple avec l’AIDT, l'agence de l’emploi de l'Alabama, et à l'Alabama Community College System, dans le cadre du projet JumpstartAL.

Les bénéficiaires suivent, munis de casque Oculus Quest et via la plateforme Oculus for Business, une formation basée sur des simulations dont l'objectif est de les préparer à divers métiers de l’industrie automobile et de la construction. La jeune pousse a également convaincu des acteurs privés comme Lockheed Martin et Mazda Toyota Manufacturing. Transfer espère profiter de l’engouement actuel pour les technologies de réalité virtuelle alors que les Etats-Unis comptent plus de 12,6 millions de chômeurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.