Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Transhumanisme et humanisme : "Je vais me télécharger dans ce robot"

"Le transhumanisme est-il un humanisme ?" L’Usine Digitale profite de la coupure des vacances pour prendre un peu de hauteur par rapport au sujet de l’Humain augmenté puis, qui sait, dépassé par la technologie. Dans notre second épisode, Etienne-Armand Amato, chercheur en sciences de la communication et de l’information, conseiller technique au numérique de l’IHEST se projette dans le "corps" d'un robot virtuel. Une prestation qui a eu lieu le 11 juin à la conférence de Futur en Seine qui a donné le titre à notre série. Le chercheur a aussi mis en relief combien certains jeux vidéos donnent aux joueurs des habitudes transhumanistes pour le monde de demain.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Transhumanisme et humanisme : Je vais me télécharger dans ce robot
Etienne-Armand Amato, chercheur à l'IHEST, en démonstration de son point de vue sur le transhumanisme © Emmanuelle Delsol

"Notre condition humaine est de finitude. Le transhumanisme, c’est l’idée que l’humanité est transitoire." Ainsi parle Etienne-Armand Amato, chercheur en sciences de la communication et de l’information, conseiller technique au numérique de l’IHEST( Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie), avant d’enfiler un casque de réalité virtuelle et de se placer face à un fond vert. 

 

A l'occasion de la conférence "Le transhumansisme est-il un humanisme?" à Futur-en-Seine, il a tenu à partager avec l’auditoire cette conception et ce qu’il appelle "une expérience de l’esprit". Sur l’écran, la projection d’un robot humanoïde flottant de l’espace. "Je vais me télécharger dans ce robot qui flotte en direction de la station spatiale internationale ISS, annonce-t-il sans ciller (aussi parce qu'il est peu aisé de ciller sous un casque de réalité virtuelle, ndlr). Ce robot en 3D a juste attrapé mon schéma corporel avec sa Kinect.” Facile, non ?

 

une économie du téléchargement

 

La démonstration a aussi pour but d’aider le public à imaginer qu’un jour, ce robot projeté sur l’écran pourrait être un véritable robot flottant dans l’espace. Et un humain devrait pouvoir se "télécharger", se projeter dedans pour vivre ses aventures, y compris dans un environnement aussi hostile que l'espace. Mais Etienne-Armand Amato explique aussi pourquoi réalité virtuelle, 3D, jeux vidéo préparent un terrain favorable au transhumanisme.

 

Il raconte comment des millions d’adeptes des jeux vidéo vivent déjà dans des mondes transhumanistes. Lorsqu’ils se blessent au bras par exemple, ou perdent un rein, un œil, il leur suffit d’acheter un nouveau membre ou un nouvel organe, comme autant de simples pièces de rechange ! Il existe même, selon le chercheur, toute une "économie du téléchargement d’âmes"..

 

transhumanisme ou …métempsychose ?

 

Le jour où, dans le monde réel, on proposera à ces joueurs le même type de service, ils ne se poseront que peu de questions. Etienne-Armand Amato précise que pour vivre ces expériences, les joueurs "empruntent un véhicule existentiel un peu particulier qui est l’avatar, créature 3D interactive". Ce mot sanskrit, avatar, rappelle-t-il, désigne à l’origine les incarnations terrestres du dieu hindou Vishnou… Et le chercheur de laisser son public sur une question encore plus vaste avant de partir à la plage : "transhumanisme ou …métempsychose ?"

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale