Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Transhumanisme et humanisme : se détacher de l’idée de nature humaine

Série d'été "Le transhumanisme est-il un humanisme ?" Et si nous profitions de cette période estivale pour prendre un peu le temps de la reflexion sur le sujet de l’Humain augmenté puis, qui sait, dépassé par la technologie ? Le premier épisode s'interroge sur la pertinence de la question avec Manuel Zacklad, Professeur titulaire de la chaire Expressions et cultures au travail au Cnam, qui participait le 11 juin à la conférence de Futur en Seine qui a donné le titre à notre série.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Transhumanisme et humanisme : se détacher de l’idée de nature humaine
Transhumanisme et humanisme : se détacher de l’idée de nature humaine © Real Humans, page Facebook officielle

Pour savoir si le transhumanisme est un humanisme, Manuel Zacklad, Professeur titulaire de la chaire Expressions et cultures au travail au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), suggère de commencer par s’interroger sur la définition de l’humanisme.

 

D'abord définir l'humanisme...

 

Pour lui, il faut un cadre théorique qui dépasse l'humanisme classique. Celui qui, depuis la Renaissance et la redécouverte de travaux gréco-romains sur le sujet, place une confiance totale en l'Homme et sa capacité de savoir. Le chercheur évoque la remise en cause de cette définition dans les années 70 en France par Jacques Lacan et Louis Althusser, pour qui l’idée même de nature humaine est une illusion idéologique. 

 

Pour penser le transhumanisme, mieux vaudrait ainsi débarrasser l’humanisme de cette notion. Pour Manuel Zacklad, il ne faut pas être des naïfs de l’humanisme, et s’appuyer sur une thèse qui pense que la technique est intrinsèquement étrangère à l’homme. Et de préciser que les recherches sur la communication étudient par exemple comment les technologies de l’information affectent nos façons de communiquer, forment nos valeurs.

 

les 4 interventions cognitives 

 

Car le transhumanisme ne s’intéresse pas seulement à l’augmentation des capacités physiques du corps comme le rappelle Manuel Zacklad. Le chercheur se réfère ainsi à sa consœur Joëlle Proust, directrice de Recherche pour la Fondation Pierre-Gilles de Gennes, de l’Ecole Normale Supérieure, qui a identifié quatre types d’interventions visant à une amélioration cognitive, que l’on peut faire entrer dans le transhumanisme : les manipulations génétiques, les manipulations chimique (drogues, médicaments comme la Ritaline, etc.), les techniques non invasives (jeu vidéo destinés à modifier le comportement d’enfants hyperactifs) et invasives (implants cyber-neuronaux). 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

4 commentaires

arnaudv6
02/09/2015 14h58 - arnaudv6

Je souhaite mentionner à ce sujet le nom de Fabrice Hadjadj, pour ses récents travaux philosophique et artistique. Ici par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=0NVIwW6b7kk

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Alain risbourg
14/08/2015 20h13 - Alain risbourg

Bonsoir Emmanuelle, L'irresponsabilté assumée des "supporters" (pour ne pas dire des croyants) du transhumanisme n'en fait-il pas des personnes "inhumaines"...à minima en dehors de l'humanisme? Auquel cas la reponse à la question que vous posez serait "le transhumanisme n'est pas un humanisme"....

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Tania
13/08/2015 23h59 - Tania

Ne jouez pas trop avec la nature et ses lois et ne manipulez plus nos enfants pour les préparer d'avance à ce que vous mijoter pour plus tard .Il faut savoir vous contrôler aller plutôt vers ce que vous avez causé comme grands dégâts pour limiter vos dégâts .Mais il suffit que la science trop avancée soit entre les mains d'un sadique pour subir un processus incontrôlable.Depuis quelques décennies l'humain ne fait que se dégrader par les bêtises du gain rapide et abus du pouvoir du savoir et on veut juste creuser plus 'c'est quoi être humain?' et se pencher plus vers ceux plus proche de la nature et le naturel et qui ont tant de chose à nous faire révéler de leur symbiose avec la nature

Répondre au commentaire | Signaler un abus

J L P
11/08/2015 09h35 - J L P

Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement ... ainsi, comment qualifier l'expression " Implant Cyber Neuronal " ... ? Un jargon sémio-sémantique ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media