Travail et numérique : allons-nous vers l’enfer ou le paradis ?

Stéphane Schultz est fondateur de 15marches, une agence de conseil en stratégie et innovation qui accompagne à la fois jeunes pousses et grands groupes. Pour les inspirer, il analyse les secrets des nouveaux géants du numérique qui changent les usages, modèles économiques, stratégies... Cette semaine il se penche sur la notion de travail à l'heure où le digital change tout.

Partager
Travail et numérique : allons-nous vers l’enfer ou le paradis ?

Les progrès technologiques ont rythmé les rapports entre l’homme et le travail depuis le Moyen-Age. D’abord artisan, ouvrier, puis employé, le travailleur se cherche une destinée à l’aube du XXIe siècle. S’il adopte en masse les "nouvelles technologies" à la maison ou au supermarché, l’individu connecté peine à en voir les bénéfices dans son travail quotidien. Les outils ont certes changé mais la majorité des entreprises restent régies par des principes issus de la Révolution Industrielle.

Ainsi les tensions sont croissantes entre un monde du travail qui a peu évolué et des individus plus "capables" et informés que jamais. L’arrivée de nouvelles générations d’actifs rend plus pressante encore la transition numérique de l’entreprise. Celle-ci doit s’adapter à un monde plus ouvert, plus transparent et plus collaboratif (lire aussi : ici). Mais que restera-t-il de ces organisations lorsque l’usage des technologies aura fini de brouiller les frontières entre clients et fournisseurs, employeurs et employés, entreprise et lieu de travail...?

Force est de constater qu’en 2015 le numérique pose encore plus de questions qu’il n’en résout : le numérique va-t-il simplifier notre travail ou le complexifier ? L’enrichir ou le vider de son sens ? Travaillera-t-on encore dans des entreprises ? Nul ne saurait dire si nous allons vers un enfer à la Matrix, où chacun sera esclave de conglomérats mondialisés et désincarnés, ou vers un paradis dans lequel il ne serait plus nécessaire de travailler pour vivre et se réaliser.


En attendant, des exemples récents nous montrent que les technologies, associées à un changement de paradigme managérial, permettent de changer la manière de travailler en entreprise.

Car comme souvent en matière d’innovation, l’enjeu n’est pas tant de "numériser le passé" que de réinventer notre présent grâce aux technologies (lire aussi ici). Et nous ne sommes qu’au tout début de cette réinvention. Entre l’enfer et le paradis.

Sur cette thématique, voici la présentation qu'a réalisé le 17 septembre Stéphane Schultz, avec l'experte en psychologie du travail Fanny Dufour, devant les salariés de l’assurance-maladie à Rennes pour les 70 ans de la sécurité sociale :

Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS