Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Traxens lève 20 millions d'euros pour développer et internationaliser sa solution de conteneurs connectés

Levée de fonds La jeune pousse marseillaise Traxens a annoncé samedi 17 août 2019 avoir levé 20 millions d’euros. Une opération qui doit lui permettre de poursuivre le développement de sa solution de conteneurs connectés, qu’elle entend déployer plus massivement sur un marché asiatique déjà très concurrentiel.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Traxens lève 20 millions d'euros pour développer et internationaliser sa solution de conteneurs connectés
Traxens lève 20 millions d'euros pour développer et internationaliser sa solution de conteneurs connectés © distel2610 / Pixabay

Accélérer le développement et l’internationalisation de sa solution de conteneurs connectés. C’est l’objectif que s’est fixé Traxens, qui a annoncé samedi 17 août 2019 avoir levé 20 millions d’euros en série C. Fondée en 2012, la start-up marseillaise compte déjà des clients renommés. Premier convaincu, le troisième armateur mondial, le Français CMA CGM – basé dans la même ville –, est depuis entré dans son capital à hauteur de 20 %. La compagnie MSC, le transporteur Maersk et le groupe chimique BASF lui font aussi confiance.

 

L’ASIE en ligne de mire

Derrière cette levée de fonds se trouvent des acteurs prestigieux. Bpifrance, mais aussi le conglomérat japonais d’import/export Itochu Corporation et le fonds Supernova Invest du Crédit agricole. Tous ont décelé un intérêt dans le recueil et l'analyse des données proposés par Traxens. Un pari quasi réussi pour la jeune pousse, qui indiquait à sa création vouloir "réunir shipping et nouvelles technologies". La traçabilité des marchandises permet aux transporteurs de gagner en efficacité, tout en jouant la carte de la transparence avec leurs clients qui peuvent contrôler l’état des produits en temps réel.

 

D’ici à fin 2020, quelques 100 000 conteneurs devraient être équipés notamment grâce à cette levée. L’entreprise deviendra alors l’un des acteurs majeurs de l’IoT appliqué au transport de marchandises. "Nous franchissons là une étape importante qui, nous l’espérons, nous aidera à consolider notre stratégie et nous permettra de déployer notre solution à plus grande échelle ces prochaines années", estime par voie de communiqué Jacques Delort, directeur général de Traxens. Avec son apport, le Japonais Itochu entend d’ailleurs favoriser l’émergence de la start-up sur le marché asiatique.

 

Un partenaire sur le fret ferroviaire avec la SNCF

L’entreprise, qui ne souhaite pas communiquer sur son chiffre d’affaires, revendique un carnet de commandes de quelque 30 millions d’euros. Elle a récemment lancé le pilote d’un projet IoT plus vaste au port de Valence (Espagne) pour améliorer la gestion du trafic de conteneurs. Au-delà du transport maritime, Traxens entend également se positionner sur le ferroviaire grâce à un partenariat avec SNCF Logistics. Des segments stratégiques pour l’entreprise qui compte aujourd’hui 130 salariés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media